Mise à niveau des entreprises : Le FCE engage une réflexion (www.fce.dz)

Publié le par ouada yazid

 

Améliorer la compétitivité et les bonnes pratiques de gestion de l’entreprise dans un contexte économique, de plus en plus, ouvert à la concurrence, tel est l’objectif assigné à la politique nationale de mise à niveau, adossée à d’autres programmes avec le concours de l’UE (MEDA). A ce titre, les actions retenues consistent à accorder  des aides financières couvrant des actions de pré-diagnostic ou diagnostic, d’investissements, matériels et immatériels et de formation.


Le plan retenu sur la période 2010-2014 prévoit, ainsi, une série de mesures dont la mise en œuvre  des structures d’appui à la création de PME au niveau local, l’amélioration de la compétitivité des PME à travers l’implémentation de l’innovation au sein des PME, et la modernisation du potentiel productif national par des actions de mise à niveau, l’amélioration de l’environnement immédiat de la PME en termes de facilitation d’accès au financement adapté aux PME et l’allègement de la pression fiscale sur les entreprises productives, selon les explications fournies par le directeur de l’ANDPME. Le principe consiste à accompagner l’entreprise durant tout le processus à travers des programmes de soutien visant le renforcement de ses capacités managériales, l’amélioration de son environnement, mais également à encourager cette dernière à intégrer les systèmes de normalisation et de certification. En fait, la mise à niveau qui s’inscrit dans la démarche globale d’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale est un passage obligé dans cette phase de transition, et un défi pour les pouvoirs publics qui œuvrent pour l’émergence d’une croissance hors hydrocarbures. Néanmoins, le programme national de mise à niveau n’a pas atteint ses objectifs, selon plusieurs experts.


Le président du CNC/PME (conseil national consultatif pour la promotion de la PME) qui est de cet avis, considère qu’il est nécessaire de cerner les contraintes qui freinent sa mise en œuvre. Selon M. Zaïm Bensaci, le développement des PME passerait par une révision du statut de l’Agence nationale du développement de la petite et moyenne entreprise (ANDPME) pour permettre de dynamiser l’opération de mise à niveau des PME. Le thème qui sera débattu, aujourd’hui, dans le cadre d’un atelier de réflexion organisé par le forum des chefs d’entreprise (FCE) prévoit d’aborder l’évolution de cette démarche, et les résultats obtenus jusque-là. Les experts cibleront, par la même occasion, les faiblesses du dispositif et les éventuels correctifs à apporter à la démarche.  

                              
D. Akila

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/67952

Publié dans Industrie et PME

Commenter cet article