Le ministre de l’énergie à Adrar : Mise en service de la première ferme éolienne du pays

Publié le par ouada yazid

D.R

 

«Adrar est appelée à devenir une wilaya-pilote en matière de développement des énergies renouvelables.»
 
Le ministre de l’Énergie, Youcef Yousfi, a précisé, jeudi, que «la wilaya d’Adrar enregistre une nette amélioration en ce qui concerne l’alimentation en électricité, ainsi que dans la qualité des services», notamment l’augmentation des capacités de production, en raison du programme dont elle a bénéficié. «On a choisi de faire cette visite en pleine chaleur de l’été pour saisir l’importance de l’énergie et de l’électricité dans la région d’Adrar. On est bien content que les problèmes existants de par le passé en ce qui concerne l’électricité aient connu une grande amélioration. Nous avons dressé un programme spécial pour la région afin qu’elle puisse s’alimenter d’une manière suffisante en  électricité, notamment lors des très hautes températures», souligne M. Yousfi dans le cadre de sa  visite de travail et d’inspection à la wilaya de Adrar, en affirmant que l’année 2014 «ne connaîtra» pas de problèmes en ce qui concerne l’alimentation en cette énergie. Néanmoins, M. Yousfi n’a pas exclu le fait qu’il pourrait y avoir des perturbations dans la distribution, tout en confirmant leur maîtrise. «Il se peut qu’il y ait des petits problèmes d’ordre technique, mais la capacité de production peut être suffisante pour couvrir les besoins de la wilaya», précise-t-il.
 
 Ferme éolienne : une capacité de production de 10 mégawatts 
Première étape de la visite du ministre de l’Énergie dans la wilaya d’Adrar, la ferme éolienne de Kabertène, située à 70 km au nord d’Adrar, première du genre à l’échelle nationale. «D’une capacité de production de 10 mégawatts, celle-ci a été réalisée dans le cadre de la stratégie nationale de développement des énergies renouvelables, par le consortium CEGELEC (Algérie-France) pour un coût de 13 millions d’euros et 590 millions DA», selon les responsables locaux du secteur de l’énergie.  «La mise en service de la ferme a, en effet, porté sur 11 des 12 éoliennes, la dernière ayant présenté certaines anomalies de fonctionnement est actuellement en cours de réparation», ont précisé des responsables de la station.   

Le ministre a, par ailleurs, soulevé le prix élevé du KW/h produit par la ferme et qui avoisine les 6.000 dollars, alors qu’ailleurs, ce prix ne dépasse pas 1.000 dollars. Il a  demandé aux responsables du projet «de réviser» les prix, notamment le taux de la production. À cet effet, le PDG de Sonelgaz a rappelé que le coût moyen d’une centrale éolienne d’une capacité moyenne de 300 MW s’élève à quelque 1,5 million d’euros. La mise en exploitation de la ferme éolienne a, d’autre part, permis de créer une douzaine de postes d’emploi. Le ministre  a fait savoir qu’elle est considérée comme un laboratoire qui  permet d’apprendre et de cerner tous les problèmes qui régissent les effets climatiques (vent, sable, température), notamment pour en tirer les conclusions qui peuvent permettre de réaliser d’autre stations à l’avenir, surtout à Timimoune et d’autres régions.
 
Réalisation de six nouveaux projets d’exploitation de l’énergie solaire en 2015
 Le second point de la visite a concerné la centrale électrique de Zaouiet Kounta située à 80 km au sud d’Adrar. Pour un investissement de 19,7 milliards DA, cette centrale électrique fonctionnant aux turbines à gaz mobiles est d’une capacité de 420 MW et qui regroupe 4 turbines TG d’une puissance unitaire de 20 MW transférées de la central du site de F’kirina. Elle vise l’amélioration de la qualité de service et le renforcement du parc de production d’énergie électrique de la région d’Adrar.  
Cette structure a pu être réalisée dans le cadre du programme d’urgence qui permet à la wilaya d’assurer une autosuffisance sur 10 ans. À cet effet, le premier responsable du secteur a  fait savoir que ce projet de centrale électrique permet d’assurer une couverture globale de l’ensemble de la wilaya, même à des températures extrêmes. Une production qui contribue à alimenter la wilaya via deux lignes de haute tension, l’une vers le Sud jusqu’à In-Salah (Tamanrasset) et l’autre vers le Nord jusqu’à Timimoune (Adrar), et qui permettra d’éviter les perturbations  et coupures du courant électrique, notamment en été, et d’impulser les activités de développement socio-économique dans la région. M. Yousfi a, en outre, fait état de la réalisation prochaine, à travers la wilaya, de six (6) nouveaux projets exploitant l’énergie solaire et devant être réceptionnés à la fin de l’année en cours début de  2015, faisant d’Adrar une wilaya pionnière, à l’échelle nationale, en matière d’exploitation des énergies renouvelables. «Adrar est appelée à devenir une wilaya-pilote dans le développement des énergies renouvelables avec un encadrement humain national et local», affirme-t-il. Le ministre a clôturé sa visite de travail d’une journée dans la wilaya par la mise en service d’un poste de moyenne tension de 220/60-30 kilovolts, réalisé pour plus de 860 millions DA à Ksar de Zaouiet Sidi El-Bekri, dans la commune de Timi, et appelé à améliorer la distribution de l’électricité dans  la région, particulièrement durant la période estivale où sont enregistrés les pics de consommation. 
Lors de sa visite des projets, M. Yousfi s’est montré satisfait de leur encadrement et gestion par des compétences locales et nationales, ce  qui, a-t-il dit, encourage à aller de l’avant dans l’exploitation et la gestion de ce genre d’installations énergétiques. «J’ai été vraiment content d’apprendre que le responsable du projet est de la wilaya d’Adrar, c’est un honneur pour la région. Cela nous permet d’encourager les cadres des localités de l’extrême sud du pays», note le ministre qui a salué, au passage, l’apport de la femme dans l’exploitation de la ferme de Kabertène. «C’est un honneur qu’une femme soit responsable d’un aussi important projet et surtout qu’elle travaille durant le mois de Ramadhan en cette très haute température. Cela honore la femme algérienne pour laquelle nous souhaitons beaucoup de succès», a-t-il conclu.
Kafia Ait Allouache
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/62610

Commenter cet article