La révision de la loi sur les investissements et le soutien des crédits économiques, grande orientation du plan 2015-2019

Publié le par ouada yazid

Sellal à Batna

 

BATNA,- Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a affirmé jeudi à Batna que la révision de la loi sur les investissements et le soutien des crédits économiques en vue de favoriser la création de nouveaux postes d'emploi sera la "grande orientation" du prochain plan quinquennal 2015-2019.


Lors d'une conférence de presse à l'issue de sa visite d'inspection la wilaya de Batna, M. Sellal a déclaré que la "révision de la loi sur les investissements et le soutien des crédits économiques, aussi bien ceux destinés au secteur public que privé, dans le but de créer de nouveaux postes d'emploi et de soutenir la croissance économique, sera la plus grande orientation du plan quinquennal 2015-2019".

 

Le gouvernement tiendra durant le mois de Ramadhan des réunions consacrées à l'examen du prochain plan quinquennal, a indiqué M. Sellal qui a insisté sur l'importance de finaliser le plan en question "avant le fin de l'année en cours".

 

Une cellule a été mise en place au niveau du Premier ministère composée plusieurs cadres pour examiner le plan quinquennal au niveau de tous les secteurs", a-t-il ajouté. M. Sellal a fait savoir que le coût des projets en cours de réalisation est de 11500 milliards de DA, rappelant que l'année 2013 a connu le lancement de plusieurs projets dans différents secteurs dont la santé, la jeunesse et le sport.

 

"Les revenus de l'Etat ne connaîtront aucune perturbation dans les années à venir à la faveur de l'amélioration relative du niveau des réserves de change de l'Algérie et du recul de l'inflation avec 2,68 % durant le mois en cours contre 6,9 % durant le mois de juillet 2012", a souligné M. Sellal.Le Premier ministre a précisé que "la production nationale en gaz et et pétrole connaîtra une amélioration à la fin de l'année 2014, du fait que plusieurs partenaires dont l'Italie ont demandé d'augmenter les quantités d'hydrocarbures  algériennes exportés vers ces pays".

 

L'Algérie devra de ce fait, a souligné M. Sellal, investir avec force dans les infrastructures de base à l'instar de la construction d'universités et d'établissements éducatifs et sanitaires.

 

APS

Commenter cet article