Industries agroalimentaires: création de deux consortiums pour la promotion des exportations

Publié le par ouada yazid

 Industries agroalimentaires: création de deux consortiums pour la promotion des exportations


ALGER- Deux consortiums d'exportation (groupements d'intérêt économique) en industries agroalimentaires ont été constitués pour renforcer les capacités de production des entreprises algériennes et les hisser aux niveaux des standards internationaux, a affirmé mardi à Alger un représentant de l'ONUDI, partenaire de l'Algérie dans un programme dédié à ce secteur.


Le programme de création et de développement de consortiums d'exportation en industries agroalimentaires (IAA) a été lancé en février 2012 par le ministère de l'Industrie et des Mines en collaboration avec l'Organisation des Nations-Unis pour le développement industriel (ONUDI) et l'Ambassade de France en Algérie comme partenaire financier, a précisé Gilles Galtieri en marge d'une journée d'études dédiée à l'évaluation de ses activités. 

 

Ce projet est "prometteur" et des résultats "palpables" ont été enregistrés avec la création "juridique et formelle" de deux consortiums dans les filières de protéines animales et de céréales, a-t-il fait savoir.

 

Créé début 2013, le consortium AAC (Algérien agro céréales) regroupe 12 entreprises activant notamment dans la production de pâtes et de farine.

 

Huit entreprises spécialisées surtout dans la transformation de viandes, de poissons et de produits laitiers constituent le groupement interprofessionnel des protéines animales (GIPA), né aussi en 2013. 

 

D'autres entreprises ont manifesté leur intérêt pour adhérer à ces groupements, selon M. Galtieri qui a estimé que le nombre d'adhérents va "bientôt" doubler.

 

Le budget consacré à ce projet est actuellement de 300.000 euros avec la possibilité de l'augmenter jusqu'a 400.000 euros, a-t-il indiqué, précisant que l'expertise fournie par l'ONUDI porte notamment sur l'assistance technique et l'organisation de formations et de voyages d'études aux opérateurs économiques algériens. 

 

Le secteur de l'agroalimentaire représente 50% du portefeuille de la production industrielle du pays. Il comptait à fin 2012 plus de 20.000 entreprises et plus de 150.000 emplois soit 40% de la population active industrielle, selon Mme Kherfi Rabea, Secrétaire générale au ministère de l'Industrie et des Mines.

 

Les consortiums ont permis, partout où l'expérience a été tentée, d'enregistrer des résultats "remarquables" dans plusieurs pays a-t-elle souligné, estimant que les premiers résultats de l'expérience algérienne sont "prometteurs".

 

Trois autres consortiums sont en phase de lancement, a-t-elle annoncé.

 

Plus de 80 entreprises ont été sensibilisées pour adhérer à ce programme ainsi que des ministères et institutions en charge de la promotion des exportations notamment la Chambre algérienne du commerce et d'industrie (CACI) et l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), a indiqué de son côté Ali Saci, cadre au ministère de l'Industrie.

 

Cette "démarche participative et volontaire" devrait être élargie à d'autres secteurs d'activité, a-t-il jugé.  

 

Intervenant à son tour, Arezki Issiakham, président du consortium (AAC) a mis en avant la nécessité de transformer la concurrence des entreprises adhérentes en coopération et conquête de marchés, appelant au développement de la créativité.

 

Pour sa part, Omar Aoussi, vice président de (GIPA) a souligné l'importance de la synergie des groupes, qui contribue, selon lui, à "changer la culture de la dépendance à l'importation".

 

http://www.aps.dz/economie/11907-industries-agroalimentaires-cr%C3%A9ation-de-deux-consortiums-pour-la-promotion-des-exportations

Publié dans Industrie et PME

Commenter cet article