Débat sur le PLF 2015 à l’APN: les députés plaident pour la diversification de l'économie nationale

Publié le par ouada yazid

Débat sur le PLF 2015 à l’APN: les députés plaident pour la diversification de l'économie nationale Débat sur le PLF 2015 à l’APN: les députés plaident pour la diversification de l'économie nationale photo APS

ALGER - Les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont insisté mardi à Alger, lors du premier jour des débats autour du projet de loi de finance 2015, sur la diversification de l'économie nationale à travers l'exploitation de secteurs alternatifs, créateurs de richesses et d'emplois.


Les intervenants ont en effet mis l'accent sur la nécessité de mettre en valeur les potentialités et ressources dont dispose l'Algérie telle que l'agriculture dans le but de sortir de la dépendance vis-à-vis des hydrocarbures mais aussi assurer la sécurité alimentaire.


"Des résultats positifs sont certes enregistrés dans le secteur de l’agriculture, toutefois le gouvernement doit l'encourager davantage afin de limiter le volume des importations des produits alimentaires tels que le blé" a indiqué  M. Bedoui du parti El Karama.


Ce dernier a ajouté que ce secteur ainsi que celui du tourisme doivent être la locomotive de l’économie nationale. Dans le même sillage, M.Boutaleb de l’Alliance Algérie Verte (AAV) soutient que la contribution du secteur de l’agriculture au Produit intérieur brut national demeure faible, contrairement à nos deux pays voisins.


"Il n’est pas normal que le secteur de l’agriculture en Algérie, contribue uniquement à hauteur de 7% du PIB national alors qu’en Tunisie et le Maroc, ce secteur représente respectivement 8 et 14% du PIB" s’est-il interrogé.


Et d'ajouter que le secteur du tourisme, ne peut constituer l'alternative voulue et espérée vu l’état actuel des services et prestations proposées. Un autre député de la même obédience politique, a appelé à l’annulation de la disposition prévue dans ce projet de loi de finance relative aux droits de timbres sur les passeports biométrique qui passeront de 2.000 à 10.000 DA. "C’est anormal que les nouveaux droits de timbres soient fixés à 10.000 DA, soit plus de 60% du SNMG. Donc, on demande à ce qu’ils soient à 4000DA" a-t-il plaidé.


De son côté, M. Nourredine Kiehel du Front de libération nationale (FLN) a appelé le gouvernement à revoir à la hausse l’aide au logement rural octroyée via la caisse nationale du logement (CNL) fixée actuellement à 700.000 DA.


"Vu la cherté des matériaux de construction et de la main d’£uvre, il est nécessaire de revoir à la hausse l’aide au logement rural octroyée par l’Etat de 700.000 DA à 1 million de dinars".


Le débat général autour du projet de loi de finances 2015 se poursuivra jusqu’à jeudi avec l’intervention des présidents des groupes parlementaires. Une séance plénière sera consacrée le 29 octobre prochain à la réponse du ministre des Finances, Mohamend Djellab.


http://www.aps.dz/economie/12754-d%C3%A9bat-sur-le-plf-2015-%C3%A0-l%E2%80%99apn-les-d%C3%A9put%C3%A9s-plaident-pour-la-diversification-de-l-%C3%A9conomie-nationale

Commenter cet article