Bourse d'Alger: portes ouvertes pour vulgariser la culture boursière

Publié le par ouada yazid

 

Bourse d'Alger: portes ouvertes pour vulgariser la culture boursière

ALGER - La Bourse d'Alger organisera du 28 au 30 octobre des journées portes ouvertes visant à familiariser le grand public avec ces activités, a indiqué la Société de gestion de la Bourse des valeurs (SGBV) dans un communiqué.


Organisées en association avec l'ensemble des intervenants de la place financière, ces portes ouvertes ont pour objectif de développer l'éducation boursière au sein de la société algérienne et de sensibiliser aussi bien les investisseurs que les émetteurs sur les multiples possibilités que la bourse peut offrir en matière de financement, de placement et de produit de l'épargne, explique la même source.


Cette opération, intitulée "El Boursa lakoum", s'inscrit dans le cadre des efforts de la SGBV visant à dynamiser le marché boursier qui permet aux entreprises de se financer et d'investir en mettant directement en contact l'offre et la demande de capital.


La place boursière d'Alger reste, après 17 années de sa création officielle en 1997, peu animée et peine à trouver sa vitesse de croisière.


Depuis son démarrage effectif à la fin 1999, la Bourse d'Alger a enregistré six titres de créances corporatifs (obligations d'entreprises) émis auprès du grand public, mais un seul titre reste côté (Dahli) avec un encours de 2,36 milliards de DA.


Elle compte, par ailleurs, quatre (4) titres côtés, à savoir ceux de la chaîne hôtelière EGH El Aurassi, du groupe Saidal, d'Alliance Assurance et de NCA Rouiba pour une capitalisation boursière qui ne dépasse pas les 15 milliards de DA.


Pour réanimer la Bourse d'Alger, le Conseil  des participations de l'Etat avait donné, en 2013, son "feu vert" à huit (8) entreprises publiques pour l'ouverture ou l'augmentation de leurs capitaux.


Il s'agit de la banque publique CPA, de trois cimenteries publiques relevant du groupe industriel des ciments d'Algérie (Gica), de la compagnie d'assurance CAAR, de Cosider Carrières (filiale du groupe public du BTPH Cosider), de l'entreprise Hydro-aménagement et enfin de l'opérateur historique de téléphonie mobile Mobilis.


Des réunions avec les entreprises concernées ont été tenues ces derniers mois pour préparer leur introduction en Bourse prévue en 2015.


Le ministère des Finances avait lancé, en octobre 2011, un plan de réforme du marché financier permettant de diversifier l'offre des titres financiers et à améliorer les conditions de fructification de l'épargne sur le marché boursier.


Le plan prévoie l'actualisation du cadre réglementaire pour l'adapter aux standards internationaux mais aussi les spécificités nationales, notamment les réglementations des autres secteurs.

 

http://www.aps.dz/economie/12925-bourse-d-alger-portes-ouvertes-pour-vulgariser-la-culture-boursi%C3%A8re

Publié dans Finances & Assurances

Commenter cet article