Banque Mondiale pour le Maghreb et l’Algérie : Elargir la coopération à d’autres secteurs

Publié le par ouada yazid

D.R

 La Banque Mondiale pour le Maghreb souhaite accompagner le ministère de l’Agriculture et du Développement rural pour une deuxième phase de coopération et l’élargir à d’autres aspects ». 


C’est ce qu’a déclaré mardi dernier à Alger, Simon Gray, directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, lors d’une audience avec le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Fodil Feroukhi, au siège du ministère. Les deux parties ont abordé la situation des relations de coopération entre le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, MADR et la Banque mondiale (BM), dans le domaine de l’agriculture et du développement rural, l’évaluation des résultats obtenus suite à la mise en œuvre du Cadre de partenariat stratégique (CPS), 2011-2014, ainsi que les perspectives de coopération qui s’offrent au cours du prochain quinquennat, 2015-2019, pour le secteur de l’agriculture et du développement rural. Au cours de cette audience, M. Feroukhi s’est réjoui de l’excellence des relations de coopération entre le MADR et la Banque mondiale, et s’est félicité des résultats positifs obtenus dans le cadre du Partenariat Stratégique entre les deux parties, dès lors que les résultats en question répondent aux attentes de l’agriculture algérienne. Lancé en février 2012, ce cadre de partenariat stratégique entre le MADR et la BM comprend trois aspects. Il s’agit du l’assistance à la mise en place de Pôles agro-alimentaires Intégrés (PAI), de l’appui au renforcement des statistiques agricoles, des systèmes d’information, et de suivi-évaluation du Programme de renforcement des capacités humaines et d’assistance technique (PRCHAT) et l’appui au Programme de soutien au renouveau rural (PSRR). M. Feroukhi a également mis en exergue les efforts déployés par l’Algérie dans le volet lié à l’assistance technique, à travers, notamment la mise en place du PRCHAT qui vise à améliorer les capacités techniques des agriculteurs, des éleveurs et des opérateurs économiques de l’agro-alimentaire. De son côté,  M. Gray a salué les efforts fournis par l’Algérie dans le domaine de l’assistance technique aux professionnels de l’agriculture, de l’agroalimentaire et des acteurs activant dans les zones rurales, a noté avec satisfaction les résultats obtenus par l’Algérie suite à la mise en œuvre du CPS.


Intervenant à l’issue des discussions, M. Feroukhi a manifesté la volonté du ministère  d’entamer une nouvelle étape de cette coopération fructueuse afin de consolider les acquis de la 1ère phase et approfondir les résultats obtenus en faveur de l’agriculture algérienne. M. Gray avait déclaré que «l’Algérie fait preuve d’une détermination impressionnante lorsqu’il s’agit d’atteindre ses objectifs de développement, qui sont clairement définis.


Les Algériens ne doivent pas seulement être prêts à engager des fonds, il leur faut aussi des institutions solides pour garantir que ces fonds sont utilisés aux fins prévues et produisent l’effet recherché. La Banque mondiale continuera d’aider l’Algérie à poursuivre les réformes dans ce sens.»


Wassila Benhamed
  http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/62889

Commenter cet article