Avec une hausse de 3,9% durant le 1er trimestre 2014 -La production industrielle du secteur public se redresse

Publié le par ouada yazid

 


Après une baisse en 2013, la production industrielle du secteur public se redresse et enregistre une évolution positive, selon l’Office national des statistiques (ONS). Elle a connu une hausse de 3,9% durant le 1er trimestre 2014, contre une baisse de 2,5% enregistrée à la même période de l’année précédente. Pour l’ONS, «le relèvement de la production industrielle du secteur public algérien, observé dès le 2e trimestre 2013 et notamment aux 3e et 4e avec respectivement 4,5% et 1%, se confirme durant les trois premiers mois de 2014 avec une hausse de 3,9%». Le bilan de l’organisme des statistiques montre que plusieurs secteurs ont contribué à cette amélioration de la production industrielle, dont ceux des hydrocarbures, de l’énergie, des mines et carrières ainsi que les industries agroalimentaires. Détaillant les performances des secteurs cités, le bilan fait état d’un taux de croissance de 13,5% pour les hydrocarbures. Pratiquement, ce sont toutes les branches du secteur qui ont connu une évolution positive. Ainsi, la production de pétrole brut et de gaz enregistre 5,1% de croissance, la liquéfaction du gaz naturel (19,9%) et le raffinage de pétrole (61,1%). Globalement, la production dans le secteur de l’énergie a continué sa hausse avec un taux de croissance de 4,9% durant le premier trimestre de l’année en cours par rapport à la même période de l’année dernière, qui a enregistré une hausse de 2,2%. Idem pour les mines et carrières qui affichent une croissance de 3,3% par rapport au même trimestre de l’année écoulée. Cette évolution est tirée vers le haut par les branches du secteur dont celle de l’extraction de la pierre, argile et sable avec 4,4%, l’extraction du minerai de fer (11,5%) et l’extraction du minerai des matières minérales (6,5%). Quant aux industries agroalimentaires, elles ont enregistré une croissance de 5% durant la période de référence contre une chute de 4,8% au même trimestre de 2013.

 
La production du travail de grains et celle de l’industrie du lait sont les branches ayant tiré cette croissance avec respectivement 11% et 12,9%. En revanche, le bilan de l’ONS indique que le reste des secteurs de l’industrie s’est caractérisé par des baisses. Les plus importantes ont touché les branches des bois liège et papier avec moins 11%, les industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électriques (Ismme) avec 8,5% et celle de la chimie caoutchouc et plastique avec 7,7%. Les textiles et les cuirs ne font pas mieux puisque leur production stagne à 4,9% et 4,7%. La production industrielle du secteur public algérien évolue en dents de scie ces dernières années 0,8% en 2013, 1,6% en 2012 et 0,4% en 2011.

 

S. B./APS

 

 

Par Smaïl Boughazi


Publié le 09.07.2014 à 00:00, Par :latribune

Publié dans Industrie et PME

Commenter cet article