Algérie poste : Généralisation des transactions financières électroniques en 2015

Publié le par ouada yazid

D.R

«Algérie Poste poursuit ses efforts qui visent la modernisation du système électronique», a indiqué son PDG, Mohamed Laïd Mahloul, qui précise que l’année 2015 sera le début d’une nouvelle ère, pour les transactions financières électroniques. S’exprimant sur les ondes de la radio nationale, M. Mahloul a affirmé que son entreprise a mis en place une stratégie pour la généralisation du paiement électronique, ajoutant que ces systèmes qui ont déjà prouvé leur efficacité seront généralisés en 2015, année durant laquelle, les transactions électroniques vont connaître un grand tournant et qui ouvrira de nouveaux horizons au commerce électronique.


Il précise, à ce titre, qu’Algérie Poste est engagée dans un processus de modernisation pour mettre à la disposition des citoyens, des produits et services de qualité, mieux comprendre leurs besoins et satisfaire davantage leurs attentes d’aujourd’hui et, au besoin, anticiper celles de demain.


«Le pari que doit gagner Algérie Poste est de réhabiliter le service public, par le renforcement des points d’accès postaux, l’amélioration de l’accueil, la modernisation des services financiers postaux et la disponibilité d’accès aisé aux technologies de l’information et de la communication», a-t-il souligné. Pour sa part, la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Mme Zohra Derdouri, avait présenté, jeudi, devant la commission des transports et des télécommunications à l’Assemblée populaire nationale, un exposé sur le projet de loi relative à la certification et à la signature électroniques. «L’évolution des technologies de l’information et de la communication a  favorisé l’émergence de nouveaux moyens de communication et d’échanges électroniques caractérisés par la dématérialisation des mesures, des documents et des contrats», a indiqué la ministre au début de l’exposé.


Cette dématérialisation a suscité la problématique de la fiabilité des échanges électroniques qui requiert un climat de confiance dans le domaine de  l’économie et de l’administration électronique, ajoutant que la certification  électronique tend à créer un climat de confiance à même de sécuriser les échanges électroniques. Mme Derdouri a indiqué que le projet de loi vise la mise en place d’un cadre juridique pour la prise en charge des exigences juridiques, réglementaires et techniques à même de créer un climat de confiance favorable à la généralisation et au développement des échanges électroniques. Elle a également souligné que le projet de loi permettra de consacrer  les principes généraux liés à l’activité de la signature et de la certification électroniques en Algérie, indiquant que la signature électronique vise à faciliter la vie aux citoyens et à tous les acteurs socio-économiques.


Pour leur part, des citoyens ont exprimé leur satisfaction quant à la généralisation des transactions électroniques financières, notamment ; et malgré le retard enregistré à ce propos, ces derniers ont affiché leur impatience pour l’utilisation de carte de paiement à la place du paiement par argent liquide, qui peut induire à des complications, en cas d’agression par exemple.     


Salima Ettouahria

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/67831

Publié dans Finances & Assurances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article