Algérie - Italie : Intérêt commun pour un partenariat plus diversifié

Publié le par ouada yazid


Ph : Louiza

 

L’Italie s’est maintenue 3e fournisseur de l’Algérie avec 2,65 milliards de dollars, durant le 1er semestre 2014.


L’Agence italienne pour le commerce extérieur (ICE), chargée de  la promotion des échanges, au niveau de l’ambassade d’Italie, a organisé, jeudi à l’hôtel Hilton, une rencontre d’affaires entre opérateurs algériens, et une mission d’entrepreneurs italiens, soit une dizaine d’entreprises activant dans les domaines du médical et du machinisme agricole. Pour le secteur du machinisme agricole, cinq sociétés italiennes ont pris part à ces rencontres, en plus de la Federunacoma, la fédération italienne des constructeurs de machines pour l’agriculture venue avec l’objectif de faire la promotion du label italien et la performance  technologique de ses produits.


Cinq autres entreprises également présentes dans le secteur médical ont proposé des aspirateurs chirurgicaux, des appareils de radiologie, des dispositifs électro-médicaux, ainsi que des bureaux d’études et d’ingénierie spécialisés dans l’assistance technique, la réalisation et la maintenance des équipements, ainsi que la conception de structures clé en main dans le secteur hospitalier. Un créneau qui enregistre une forte demande en la matière. L’Italie qui est présente sur le marché algérien à travers 170 entreprises dans les secteurs de l’énergie, du ciment et des travaux publics, selon les statistiques de l’ANDI, arrêtées à août 2013, affiche une nette volonté quant à consolider sa position par l’élargissement et la diversification du champ de la coopération avec notre pays conformément aux recommandations contenues dans le mémorandum d’entente, et de coopération industrielle et technologique, signé lors du sommet algéro-italien en novembre 2012. Une volonté réaffirmée par l’ambassadeur d’Italie, M. Michele Giacomelli, et le président de l’ICE, M. Giuseppe Agostinacchio, à l’occasion de cette rencontre qui s’inscrit, rappelons-le, dans le sillage de la mission institutionnelle effectuée, en juin 2014, dans notre pays, par la ministre du Développement économique du gouvernement, Mme Federica Guidi, et la mission de l’entreprise dirigée par le vice ministre du développement économique, M. Carlo Calenda le 20 novembre 2013.  


Le forum économique organisé, pour la circonstance, a vu la participation d’une délégation composée d’une centaine d’entreprises représentant divers secteurs, notamment la mécanique, les matériaux de construction, l’énergie, le bâtiment, les travaux publics et la pêche.


Aussi, la rencontre sur le partenariat algéro-italien, qui s’est déroulée en juin, dans le sillage de la visite de la ministre italienne du Développement économique, avait permis d’identifier les filières susceptibles de  faire l’objet de partenariats sur la base d’une feuille de route pour 2014 et 2015. L’agroalimentaire, la mécanique,  la pêche, le tourisme, la pharmacie et  la biotechnologie ont été retenues pour d’éventuels projets conformément à la règle 51/49. Les données de l’Agence nationale de développement de l’investissement (Andi) ont recensé vingt-six projets d’investissement italiens dans notre pays, dont une quinzaine dans le secteur industriel pour une valeur de 4,5 milliards d’euros.


Les données de l’agence italienne pour la promotion du commerce extérieur indiquent que durant le premier semestre 2014, l’Italie s’est maintenue dans sa position de 3e  fournisseur de l’Algérie, derrière la Chine et la France, avec un montant total de 2,65 milliards de dollars, en augmentation par rapport à la même période en 2013, avec une part de marché de 36%, uniquement pour les biens d’équipements industriels.


D. Akila

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/68164

Commenter cet article