Le Groupe réajuste sa stratégie d’investissement en Algérie : Henkel vend l’usine d’Ain Témouchent

Publié le par id.algérie

Le Groupe réajuste sa stratégie d’investissement en Algérie : Henkel vend l’usine d’Ain Témouchent

 
Henkel, leader des détergents et produits d’entretien, réajuste  sa stratégie d’investissement en Algérie. Et, c’est dans ce cadre qu’il vient de céder son usine d’Aïn Témouchent à un groupe d’investisseurs algériens. Le contrat qui s’y rapporte a été signé.
 
Et, l’annonce en a été faite hier, via  un  communiqué rendu public. Dans ce document, Henkel ne donne pas le nom du repreneur, mais insiste sur le potentiel industriel sur le site d’Aïn Témouchent, et sur le fait que tous les employés de l’usine vendue seront repris par les nouveaux investisseur. Ainsi,  160 emplois seront préservés et 500 emplois directs et indirects seront créés. Les nouveaux propriétaires de l’usine  vont y intégrer sept  nouvelles activités industrielles, dont deux liées  directement à des sous-traitants de Henkel.  Cela contribuera au développement de ce pôle industriel, appelé à générer plus de 4300 emplois dans les années à venir, est-il indiqué dans ce communiqué. M. Jean Féminier est  président- directeur général de Henkel Algérie. Il  déclare : En tant qu’entreprise leader du marché dans notre domaine d’activité, nous avons forgé notre stratégie industrielle et commerciale à travers une politique d’investissement continue en Algérie,  que ce soit en termes d’amélioration de l’outil de production, de recrutement et de valorisation des ressources humaines locales. Il ajoute que  Henkel se veut être un acteur proactif et impliqué dans la réussite de l’Algérie. C’est,  dit-il, pourquoi, lorsque nous avons décidé pour des raisons stratégiques de céder l’usine de Aïn Témouchent, nous l’avons fait selon nos valeurs d’entreprise responsable en cherchant des repreneurs qui pourraient assurer le développement d’activités à même de garantir l’emploi et le futur développement du site. En fait,  Henkel ne se retire pas complètement du site d’Aïn Témouchent. Il continue  à y développer la sous-traitance de certains procédés de production et d’achat de matières premières. Henkel œuvre afin que les emballages de matières premières soient produits au 2/3 en Algérie d’ici 2020, grâce au développement de fournisseurs locaux. Le nouveau pôle industriel d’Aïn Témouchent servira alors, pour Henkel, de site de production de matières premières et de base logistique dans la région de l’Ouest. Henkel accompagnera également les investisseurs dans le développement de nouvelles compétences industrielles relatives au secteur d’activité de Henkel, ainsi que le souligne son Pdg. Ce dernier explique également que nous avons réuni toutes les conditions pour assurer l’emploi et accompagner nos gouvernants dans la transition vers une économie industrielle et moderne avec une croissance durable. Pour M. Jean Féminier,  Henkel demeure un acteur industriel majeur soucieux de l’essor économique et social en Algérie et participe ainsi activement à l’intégration économique et au transfert de savoir-faire. A travers ses investissements, poursuit-il,  Henkel s’engage à contribuer au développement du secteur industriel et à apporter aux Algériens les produits les plus adaptés à leurs besoins. Les investissements opérés par Henkel en 2015 annoncent de nouvelles ambitions locales et à l’exportation. En effet, et en termes chiffrés, 20 millions d’euros ont été investis par Henkel pour l’expansion de l’usine de Réghaia,  ainsi que 6 millions d’euros pour l’amélioration de l’outil de production de l’usine de Chelghoum El Aid, renforçant ainsi la volonté de changement dans la continuité de l’entreprise. Créé en 1876, Henkel détient des positions mondiales fortes, avec des marques reconnues comme Le Chat, Schwarzkopf et Loctite. Employant près de 50 000 personnes, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 18,1 milliards d’euros et un résultat d’exploitation ajusté de 2,9 milliards d’euros en 2015.
http://www.reporters.dz/index.php/l-info-en-continu/le-groupe-reajuste-sa-strategie-d-investissement-en-algerie-henkel-vend-l-usine-d-ain-temouchent

Commenter cet article