Assurances : Le secteur contribue à 1% du PIB

Publié le par id.algérie

L’apport  du secteur des assurances nationales ne dépasse pas le taux de 1% du produit intérieur brut (PIB) national, a souligné jeudi à Biskra, le directeur général de la société algérienne d’assurance (SAA). Dans un point de presse animé,  en marge d’une journée d’étude portant sur la gestion de l’assurance des risques au sein des entreprises, M. Nasser Saïs, a estimé que ce taux de 1%, est très faible comparativement à celui réalisé par d’autres pays aux atouts économiques similaires, et qui est de l’ordre de 5 à 7%, notant que la contribution de ce secteur dans le PIB des pays développés atteint le seuil de 15%. Il a, dans ce contexte, ajouté que l’absence d’une culture d’assurance parmi les opérateurs économiques, notamment, a contribué à ce résultat, soulignant que les compagnies de ce secteur sont appelées, aujourd’hui, à enraciner plus que jamais la culture de l’assurance parmi les opérateurs économiques pour un meilleur accompagnement du secteur économique, dans l’objectif de booster le développement économique national. Mettant en exergue les efforts consentis par la SAA ces dernières années, M. Saïs a déclaré que ce genre de rencontres est en mesure de consolider la culture de l’assurance, ce qui permettra aux intervenants économiques de couvrir leurs activités contre les sinistres. «Notre organisme tente d’enraciner progressivement la culture de l’assurance parmi les opérateurs publics et privés, et de leur apporter une panoplie de produits, en vue de minimiser les conséquences des sinistres par la gestion des risques», a-t-il dit. Initié conjointement par la SAA et la chambre du commerce et de l’industrie CCI-Ziban, et tenue au complexe thermale Hammam Salhine, cette rencontre a été marquée par la présence d’une centaine d’opérateurs économiques représentant du tissu économique local.

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/101336

Publié dans Finances & Assurances

Commenter cet article