Sous-traitance _L’Algérie peut s’ouvrir et participer à l’industrie aéronautique à l’international

Publié le par id.algérie

 

 

 

 

 

 

Les compétences algériennes dans les domaines scientifique et industrielle du secteur mécanique et aéronautique se sont rencontrées mardi dernier, à l’occasion d’une conférence internationale organisée par l’Université Saâd-Dahleb Blida 1 à l’hôtel Mazafran à Zéralda. Les participants sont appelés à se concerter deux jours durant pour faire déboucher la rencontre sur des recommandations de nature à relancer le secteur.


Cette rencontre est l’occasion, selon les organisateurs, de faire participer les compétences algériennes exerçant à travers les universités et les entreprises du monde pour booster l’économie nationale. « Notre ambition industrielle est de construire ensemble des partenariats gagnants-gagnants passant par la mobilisation des capacités et des talents disponibles et mobilisables dans les différents domaines de compétence ciblés », a déclaré Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines, dans un message lu par Mme Mokraoui Hassiba, chargée de la veille stratégique au même ministère. Pour le ministre, la relation université-entreprise est essentielle pour concrétiser une nouvelle phase de coopération entre les chercheurs et les industriels, mais les efforts doivent être mieux orientés. « L’Algérie a décidé d’entreprendre la relance de ses industries et a retenu une démarche qui s’inscrit dans le cadre du savoir, de l’innovation, du transfert et de la maîtrise de la technologie. Nous avons cette intime conviction que la réussite de cette politique est à notre portée, car notre pays regorge de ressources humaines et naturelles », a souligné Bouchouareb.


Lors de conférences plénières, Bachir Dehimi, président de la SGP Equipag et responsable à la Coopération industrielle et technologique algéro-française, a soutenu que son groupe mécanique a un rôle à jouer dans le développement de la filière aéronautique en Algérie. Il donne l’exemple de l’entreprise industrielle de fabrication de matériel agricole AGM Spa qui active en partenariat avec des entreprises de renommée internationale avec un taux d’intégration qui a atteint les 75%. Bachir Dehimi explique que le groupe comprend quatre autres filiales, à savoir CMA, ETRAG, PMAT et MAGI ainsi que des joint-ventures avec des partenaires étrangers comme Massey Ferfusson ou Galucho. Evoquant la fabrication des tracteurs agricoles fabriqués à Constantine, Bachir Dehimi affirme que c’est un produit fortement intégré tout comme les moissonneuses-batteuses. « Aucun constructeur dans le monde ne vous donne son label si vous n’avez pas les capacités technologiques et le savoir-faire », fait remarquer le président de la SGP Equipag, qui appelle les entreprises algériennes à s’impliquer sans complexe dans le secteur de la sous-traitance avec des partenaires étrangers. Pour sa part, le Pr Djeghlal, de l’Ecole polytechnique, estime que le développement de l’industrie aéronautique est tributaire du développement du secteur mécanique.
M. Benkeddada

http://www2.horizons-dz.com/?L-Algerie-peut-s-ouvrir-et

Publié dans Industrie et PME

Commenter cet article