L’Algérie et l’Espagne _ Djamel-Eddine Bouabdellah, Président du cercle du commerce et d’industrie Algéro-Espagnol _« Il est rentable de fructifier le partenariat avec l’Espagne »

Publié le par id.algérie

 

 

L’Algérie et l’Espagne ont intérêt à préserver en les renforçant davantage leurs relations commerciales. C’est ce que pense Djamel-Eddine Bouabdellah, président du Cercle de commerce et de l’industrie algéro-espagnol (CCIAE) que nous avons rencontré lors du forum économique organisé mercredi dernier par l’association des correspondants de presse de Blida. Il estime que l’Espagne, fidèle client de l’Algérie en matière énergétique, pourrait changer de cap pour aller chercher d’autres fournisseurs comme les Etats-Unis. Selon Djamel-Eddine Bouabdellah, l’Espagne est le premier client de l’Algérie dans le domaine du gaz. Les importations espagnoles de gaz algérien sont en constante augmentation depuis l’entrée en exploitation en 2011 du Medgaz.


Ainsi, le gaz algérien, qui couvrait seulement 32% de la consommation espagnole en 2010, a atteint 57,9% en 2014.

En 2015, l’Espagne a importé de l’Algérie pour une valeur de 6,56 milliards de dollars contre des exportations vers l’Algérie estimées à 3,90 milliards de dollars. « Il faut que l’Etat renforce davantage les relations commerciales avec l’Espagne surtout que la balance commerciale est en faveur de l’Algérie », a-t-il expliqué.

Concernant le partenariat, Djamel-Eddine Bouabdellah donne l’exemple de l’entreprise mixte algéro-espagnole (Fertial) dans le domaine de fabrication d’ammoniaque. Ce partenariat est un modèle de réussite puisque l’entreprise exporte plus de 220 millions de dollars. Pour le président du CCIAE, la conjoncture économique doit inciter les pouvoirs publics à multiplier les partenariats économiques avec l’Espagne, leader dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme et des énergies renouvelables. « Ce sont des secteurs qu’on peut facilement développer dans le cadre d’un partenariat avec les Espagnols », estime Djamel-Eddine Bouabdellah. Ce dernier indique aussi qu’il faut tirer profit de l’expérience de l’Espagne qui a le premier réseau européen d’autoroutes et de voies express (15.000 km), ainsi que le plus grand réseau de lignes ferroviaires à grande vitesse en Europe et le deuxième au monde (3.100 km).

Dans le domaine des infrastructures, 6 des 15 concessionnaires majeurs du monde sont espagnols et les 30,3% des infrastructures de transport dans le monde sont gérés par des entreprises espagnoles. De même, l’Espagne est parmi les premiers pays européens en matière de transport maritime et de marchandise. Evoquant les exportations algériennes hors hydrocarbures vers l’Espagne, Djamel-Eddine Bouabdellah cite les ressources halieutiques et les intrants.
 

M. Benkeddada

http://www2.horizons-dz.com/?Il-est-rentable-de-fructifier-le

Commenter cet article