Naissance d'un club d'affaires algéro-italien pour développer le partenariat

Publié le par id.algérie

Naissance d'un club d'affaires algéro-italien pour développer le partenariat

 
 

ALGER - Un club d'affaires algéro-italien a été créé, mercredi à Alger, par des hommes d'affaires des deux pays sur l'initiative du Forum des chefs d'entreprises (FCE), visant à dynamiser le partenariat entre les opérateurs économiques algériens et italiens.

A l'issue de l'Assemblée générale constituante de ce club, le président du FCE, Ali Haddad, a indiqué que cette initiative visait à renforcer les relations économiques, notamment le partenariat entre les opérateurs économiques des deux pays.

Rappelant que l'Italie possède plus de 3 millions de PME-PMI, M. Haddad a considéré que cela pourrait être "un modèle à suivre" pour l'Algérie.

Elue présidente de ce club pour une durée d'une année, Mme Ferrero Grazziella, qui dirige depuis une trentaine d'années trois (3) entreprises algéro-italiennes, a souligné que les priorités de cette nouvelle structure était de faire connaître davantage les entreprises algériennes et italiennes entre elles dans le but de renforcer le partenariat.

Pour sa part, l'ambassadeur d'Italie à Alger, Michelle Giacomelli, s'est réjoui de la création de ce club d'affaires, estimant qu'il devrait dynamiser les relations économiques "déjà excellentes" entre l'Algérie et l'Italie en multipliant les partenariats et les investissements.

Pour rappel, en 2015, l'Italie était le deuxième client de l'Algérie avec des exportations algériennes de 6,1 milliards de dollars, et le troisième fournisseur du pays avec des importations algériennes de 4,8 milliards de dollars.

Observant que les échanges commerciaux entre les deux pays sont déjà à un niveau "très important", M. Giacomelli a souhaité que les opérateurs économiques devraient développer le partenariat et les investissements afin "de profiter des opportunités d'affaires qui existent dans différents domaines d'activités".

S'agissant des secteurs ciblés par les opérateurs italiens, l'ambassadeur a cité en priorité l'agroalimentaire, le tourisme et la mécanique.

En marge de cette cérémonie, M. Haddad a été interrogé par la presse sur d'éventuelles propositions formulées par le FCE pour la loi de finance 2017 en cours d'élaboration par le ministère des Finances.

A ce propos, il a fait savoir que l'organisation patronale qu'il préside avait remis mardi dernier des propositions aux pouvoirs publics dans ce sens, en relevant la nécessité de revoir la politique des subventions qui doit être, selon lui, "plus ciblée".

Présent également à cette rencontre, le P-dg du groupe des équipements électroniques Condor, Abderrahmane Benhamadi, a été interrogé par les journalistes sur le projet automobile Peugeot dans lequel sa société est l'un des trois partenaires pour le lancement d'une usine de montage en Algérie.

Sans fournir de détails, il a signalé que les négociations avaient été achevées et qu'il ne restait que la signature du pacte d'actionnaires.

APS

Commenter cet article