Plus de 200 hommes d’affaires britanniques en Algérie vers la mi-mai

Publié le par id.algérie

Plus de 200 hommes d’affaires britanniques en Algérie vers la mi-mai

Photo-APS-Archives

 

ORAN - Plus de 200 hommes d’affaires britanniques séjourneront en Algérie à partir de mi-mai prochain afin d’explorer avec leurs homologues algériens les opportunités de coopération économique et de partenariat entre les deux pays, a annoncé vendredi à Oran l’Ambassadeur de Grande Bretagne en Algérie, Andrew Noble.

"Nous voulons créer des relations solides entre les citoyens algériens et britanniques, et pas seulement entre les opérateurs économiques", a affirmé l’Ambassadeur de Grande Bretagne, lors du coup d’envoi de la 3ème édition d'une conférence internationale "ELT Conférence" dédiée à l’enseignement de la langue anglaise.

Pour le diplomate britannique, la culture algérienne est devenue un "centre d’intérêt" en Grande Bretagne et qu’elle y est en train de vivre de "grands jours".

"En trois années seulement, cette conférence organisée par le British Council est devenue l’événement le plus important du monde pour les enseignants de la langue anglaise", a souligné l’Ambassadeur de Grande Bretagne, indiquant que cela "démontre l’intérêt porté par l’Algérie à l’enseignement et à l’apprentissage de l’Anglais".

De son côté, Martin Daltry, Directeur du British Council, a souligné que "dans un pays aussi grand et diversifié que l’Algérie, la demande enregistrée pour l’enseignement et l’apprentissage de l’Anglais est très importante et représente un véritable challenge pour offrir aux enseignants des outils didactiques de grande qualité".

Il est revenu sur la récente visite en Grande Bretagne de la Ministre de l’Education nationale et sa participation au forum mondial de l’éducation, qui s’est tenu à Londres en janviers dernier. Dans ce cadre, le directeur du British Council s’est félicité de l’approbation de la Ministre pour élargir le programme d’éducation et d’enseignement de la langue anglaise en Algérie, signalant que les échanges universitaires connaissent également des "avancées remarquables", avec quelque 50 étudiants algériens en phD poursuivant leur cursus en Grande Bretagne.

"Cinq (5) millions d’apprenants algériens suivent nos programmes éducationnels sur la BBC Arabic et Radio Algérie, entre autres, et plus d’un (1) million à travers les sites d’enseignement de l’Anglais sur Internet, ainsi que plus de 1.000 apprenants au niveau au centre d’enseignement du British Council à Alger.

Pour sa part, M. Bouazza, Directeur de la coopération et de la communication au ministère de l’Education nationale, a estimé que cette conférence, animée par des experts de renom, a "un grand impact sur l’amélioration du niveau des enseignants d’Anglais et de leur rendement en classe, ce qui se répercute de manière positive sur les élèves".

Le représentant du Ministère de l’Education nationale a également relevé que son département accorde une "grande importance" à l’enseignement de la langue anglaise dans les différents cycles de l’enseignement, ajoutant que les relations avec le partenaire britannique sont "très fortes".

La 3ème édition de la conférence internationale "ELT Conférence" dédiée à l’enseignement de la langue anglaise, a été placée, cette année, sous le thème "de la Théorie à la pratique dans les classes de langues".

Quelque 80 ateliers pratiques sont au programme avec la présence de 60 experts internationaux de renom. En outre, 1.200 professeurs, étudiants et inspecteurs de la langue Anglaise venus des quatre coins du pays sont au rendez-vous de cette conférence, du 29 avril au 1er mai.

La seconde édition de cette conférence s’était également déroulée à Oran, en mai 2015.

Un mémorandum d’entente a été signé le 5 septembre 2014 entre le ministère de l’Education nationale et le British Council pour l’enseignement de l’anglais en Algérie. C’est dans cette logique que le British Council a élaboré son programme à destination des enseignants des différents cycles, un des objectifs étant aussi l’amélioration de la qualité des manuels scolaires.

 

APS

Commenter cet article