Secteur du textile - Le plan de relance atteint les 76%

Publié le par id.algérie

 

Le plan de relance du secteur du textile et confection mis en place par le gouvernement et pour lequel un budget de 21,2 milliards de dinars a été consacré « avance très bien », selon Ahmed Benayed, PDG du groupe C et H Fashion, une entreprise publique de confection.


Intervenant, lundi dernier, lors d’une conférence de presse organisée pour la présentation du programme des journées du textile algérien, prévues du 14 au 24 du mois en cours, il a précisé que ce plan de relance a atteint 76% alors que pour la confection il a été exécuté à 100%. Dans le cadre de ce programme, le secteur s’est doté de nouveaux outils de production. « Nous avons acquis de nouveaux équipements pour la mise à niveau de nos installations », a-t-il précisé, soulignant qu’une partie du budget est allouée à la formation. Ainsi, une école dédiée au groupe été ouverte dans la wilaya de Bejaia. Ahmed Benayed a mis l’accent sur la nécessité de renforcer la formation et de recourir à des partenariats avec des écoles étrangères pour améliorer le produit algérien. En outre, des discussions sont en cours avec l’université de Boumerdès pour reprendre la formation des jeunes dans les filières abandonnées. « Nous avons un personnel technique expérimenté mais la plupart des travailleurs sont proches de la retraite et malheureusement la relève n’est pas assurée », a-t-il déploré, ajoutant que le secteur souffre également des niveaux de qualification limités, de la faiblesse des plans de charges et de la stratégie managériale. Conséquence : la part de marché du ce secteur public ne dépasse pas les 4%, selon le même responsable qui précise que les 96% des besoins sont comblés par l’importation. Les besoins des marchés du textile sont estimés en termes de valeur à 400 milliards de dinars. Ce qui renseigne, selon lui, sur les opportunités offertes au secteur privé. « Le secteur privé est aujourd’hui interpellé à participer au développement de ce secteur. Il peut intervenir dans la confection », a-t-il estimé, avant d’ajouter que « le secteur public ne peut, avec ses 8000 travailleurs, habiller tous les Algériens. »A noter que les entreprises publiques produisent exclusivement sur commande des institutions étatiques. Le PDG a indiqué qu’en 2015, le secteur du textile a réalisé un chiffre d’affaires de 11 milliards de dinars dont 10% représentent la part du groupe Gitex. Tout en assurant de la bonne santé financière des entreprises du secteur, il a souligné que « notre priorité aujourd’hui est de garder notre place de leader dans les secteurs institutionnels comme nous ambitionnons de reconquérir le marché du grand public ».Evoquant le partenariat, il a fait observer que le projet monté avec des opérateurs turcs pour la
réalisation d’un complexe de textile à Relizaine avance bien et que d’ici la fin de l’année, des unités seront prêtes à la production dont une grande partie sera destinée à l’exportation.
Wassila Ould Hamouda

http://www2.horizons-dz.com/?Le-plan-de-relance-atteint-les-76

Publié dans Industrie et PME

Commenter cet article