Production de ciment : Un surplus de 200 000 tonnes

Publié le par id.algérie

Ph. : Billal

À l’heure où l’Algérie poursuit une politique d’investissement dans les infrastructures et au moment où le gouvernement s’emploie à résorber la crise de logement, la pression ne cesse de s’accroitre sur la consommation de ciment  ce qui a engendré  une forte pression sur la demande et  une augmentation  des prix en même temps.
En effet  pour faire face  à  cette situation  le Groupe Lafarge Algérie compte augmenter sa production. Lors d’une formation organisée au profit des journalistes  à Alger,  le directeur des Affaires publiques et de la communication de la société Serge  Dubois a souligné que  Lafarge va produire  en plus de ses capacités actuelles quelques 200 milles tonnes de ciment durant le premier  trimestre de 2016. « Avec ce surplus on atteindra 550 mille tonnes, » a-t-il indiqué. « Notre stratégie consistée à cet effet de répondre à la demande du marché nationale. »  « On veut livrer ce produit à tous les demandeurs au niveau nationale, » a-t-il ajouté, avant de rassurer les consommateurs que Lafarge Algérie  n’envisage aucune augmentation  des prix du ciment. M. Dubois trouve regrettable le fait qu’il y a des rumeurs sur l’arrêt  de certaines  cimenteries. Mettant à profit cette occasion, il a salué les efforts déployés par le gouvernement algérien pour le développement de son économie, en indiquant qu’en dépit  du gèle de certains  grands  projets  Lafarge Algérie se porte bien et  est en bonne santé, en soulignant qu’ « en 2015 la société a enregistré une croissance remarquable de ses activités et en 2016 prévoit également une croissance mais légère par rapport à celle de 2015.  » Sur le plan sécurité,  il a fait savoir qu’en 2015, ils ont  enregistré deux accidents mortels.
S’agissant de  l’investissement en Algérie,  Lafarge a mis en place un programme ambitieux pour l’extension de ses activités, il a  cité à titre d’exemple le projet de la cimenterie de Biskra,  singulière au regard de la technologie dont elle sera dotée, le  développement de la cimenterie de Skikda, Ain El kebira et Chlef, la réalisation de 5 nouvelles centrales de béton et l’acquisition d’un 3e four en août 2016, soit autant de projets qui consolident la position du Groupe en Algérie. Mettant l’accent sur l’incinération des déchets, M. Dubois a fait savoir que son Groupe a proposé les fours des cimenteries du groupe pour incinérer les différents déchets car a-t-il dit cela va permettre de réduire des dépenses par rapport aux incinérateurs qui sont coûteux.  De son côté Hichem KHEDIM, a mis l’accent  sur le réseau académique et la  formation professionnelle, en indiquant que Lafarge Algérie a  créer un  réseau académique avec les principales universités et écoles algériennes et elle à  créer  un réseau d’applicateurs de nouveau bétons formés et certifiés ainsi que la mise en place d’une caravane de formation pour les futurs maçons et conducteurs de travaux du secteur de la formation professionnelle. Il a annoncé à cet effet le  lancement du grand prix architecture étudiant Lafarge à l’EPAU en avril prochain. Ce prix a-t-il dit est un signe que Lafarge a une grande ambitieux de soutenir les travaux de recherche à travers les dons et l’accompagnement.
Makhlouf Ait Ziane

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/91889

Publié dans Industrie et PME

Commenter cet article