Le Crédit populaire algérien (CPA) et la Compagnie d'assurance des hydrocarbures (CASH) : Convention pour faciliter le paiement électronique

Publié le par id.algérie

 

CPA-CASH assurances: convention pour faciliter le paiement électronique

Photo APS

 

ALGER- Le Crédit populaire algérien (CPA) et la Compagnie d'assurance des hydrocarbures (CASH) ont procédé lundi à Alger, à la signature d'une convention visant la facilitation et la généralisation de l'utilisation de la carte de paiement électronique au niveau des différentes agences de la compagnie.

Signée par le président directeur général du CPA, Amar Boudiab, et le président directeur général de CASH, Naouri Mokhtar, la convention évitera aux clients le paiement en espèces et confèrera davantage de facilités en matière de prestations dans l'attente de la généralisation en 2016, des terminaux de paiement électronique à travers les 30 agences de la compagnie d'assurance.

M. Naouri a indiqué à ce propos, qu'il est prévu la généralisation des terminaux de paiement électronique à travers les agences de la compagnie, précisant que des appareils seront opérationnels la semaine prochaine dans trois agences pour englober par la suite les 27 autres existantes.

Selon le PDG du CPA, la banque envisage de généraliser les terminaux de paiement électronique dans toutes les compagnies d'assurance dans le pays et au niveau des entreprises des transports aérien, maritime, routier et ferroviaire, des entreprises de prestations (électricité, gaz, eau...) et des grandes surfaces commerciales.

Le CPA assure 50% des terminaux de paiement installés à travers les différentes entreprises du pays alors que 20 500 nouveaux appareils seront mis en marche en 2016/2017 par les banques.

D'autre part, la banque aspire à traiter avec les personnes physiques et à généraliser les prestations par Internet des citoyens, a souligné M. Boudiab qui a fait remarquer qu'il était possible de réaliser le service paiement pour le détenteur de la carte interbancaire à partir de n'importe quel terminal même si ce dernier relevait d'une autre banque.

A une question de l'APS, M. Boudiab a affirmé que le retard accusé dans la généralisation de l'utilisation des cartes était dû à la cadence moyenne de développement des banques.

Il a ajouté qu'"une forte impulsion a été donnée à l'utilisation de la carte et le ministère a demandé de redoubler d'efforts pour mettre en service ces cartes dans un délai ne dépassant pas 2017".

"Nous avons mobilisé les moyens financiers et l'expertise étrangère pour la modernisation des opérations de paiement et rattraper le retard", a-t-il tenu à dire à ce sujet.

Concernant le drainage des fonds en dehors du circuit bancaire pour contribuer à la réduction de l'économie parallèle, le PDG de CASH a  annoncé qu'un programme tracé par l'Etat était "extrêmement important" relevant que les opérations de sensibilisation des commerçants à la conformité fiscale volontaire et à les encourager à déposer leurs fonds dans les banques.

Il a indiqué, par ailleurs, que la banque lancera le crédit à la consommation au profit du citoyen à partir du mois d'avril prochain ajoutant que " certaines banques avaient d'ores et déjà lancé cette prestation, ajoutant que "certaines banques avaient d'ores et déjà lancé cette prestation et d'autres suivront".

 

APS

Publié dans Assurances

Commenter cet article