Hôtellerie _ Accor, premier investisseur étranger en Algérie

Publié le par id.algérie

 

ici à fin 2016, le groupe Accor exploitera 7 hôtels d’une capacité totale de 1 000 chambres. © D.R.
 

Le groupe français entend poursuivre ses investissements en Algérie.

 

La filiale Algérie du groupe Accor développe progressivement une chaîne d’hôtels aux marques prestigieuses répartie dans les grandes villes du pays : Alger, Oran, Tlemcen , Constantine, Sétif. Elle tire de sa longue présence en Algérie une fierté. En effet, Accor est présent depuis 1992 en Algérie, soit  depuis plus de 20 ans. Sa première activité dans le pays a été la gestion de l’hôtel Sofitel d’Alger sous la formule contrat management conclu avec l’EGT Centre, orienté vers une clientèle business. Son second contrat de management a été signé en 2001 avec la même entreprise publique. Il porte sur la gestion de l’hôtel Mercure d’Alger. Ces deux hôtels sont détenus en toute propriété par l’EGT Centre. Accor a ensuite conclu en 2005 un accord de partenariat avec le groupe privé Gimmo    détenu par l’homme d’affaires Djillali Mehri. Les deux partenaires détiennent 50% chacun des actions dans cette joint-venture dénommée Sieha. La société mixte a pour objectif la réalisation d’une chaîne de 20 hôtels sous les enseignes du groupe Accor Ibis et Novotel. Aujourd’hui, Sieha exploite cinq hôtels, le premier Ibis d’Alger ouvert en 2009, Ibis d’Oran en 2011, Ibis Tlemcen en juin 2011, deux hôtels en avril 2012 : Ibis et Novotel à Constantine. Elle ouvrira, courant 2016, un hôtel Ibis à Sétif. Avec l’homme d’affaires Mehri, Accor a également conclu un contrat de franchise grâce auquel il gère l’hôtel Royal d’Oran détenu par l’investisseur algérien  sous l’enseigne haut de gamme M. Gallery. D’ici à fin 2016, le groupe Accor via Sieha exploitera 7 hôtels d’une capacité totale de 1 000 chambres. Accor est donc présent en Algérie surtout en tant qu’investisseur. Il reste le premier investisseur étranger dans l’hôtellerie en Algérie. “Nous sommes leaders sur le marché. La JV Sieha est une filiale 100% Accor Algérie. Nous poursuivons nos investissements en Algérie. Nous sommes sur le point de lancer le chantier du Novotel d’Alger, un hôtel de 255 chambres et l’extension de l’hôtel Ibis d’Alger afin de  porter sa capacité de 264 chambres actuellement à 368 chambres”, indique Morade Kobzili, le directeur général d’Accor Algérie. Le premier responsable de la filiale annonce également la conclusion d’un contrat de management d’Accor Algérie avec un privé algérien pour la gestion du nouvel hôtel Mercure d’Aïn Benian à Alger.
“On est là pour le développement du tourisme en Algérie. Accor assure un transfert de savoir-faire”, ajoute Morade Kobzili. Accor Algérie emploie 1 400 collaborateurs (3 000 en emplois indirects). Elle  comptera 2 000 salariés en 2020. Le personnel est essentiellement algérien. En un mot, Accor Algérie compte peu d’expatriés. De jeunes diplômés algériens occupent de surcroît de hautes fonctions. En particulier, la responsable du marketing est une jeune Algérienne.
À moyen terme, les perspectives sont donc prometteuses pour la filiale. “On continuera à se développer et à construire des hôtels en Algérie parce qu’on est sur un marché qui présente beaucoup d’opportunités”, assure Morade Kobzili Bémol : quelques difficultés dans le développement rapide de la filiale sont citées, notamment  l’accès au foncier et les lenteurs dans les procédures : registre du commerce, permis de construire...
À noter que le groupe Accor est le premier opérateur mondial dans l’hôtellerie. Il gère en toute  propriété, sous formule contrat de management ou franchise 500 000 hôtels. Présent dans 92 pays, il compte 580 000 collaborateurs. En 2015, le groupe Accor a réalisé un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros. Il a dans son portefeuille 17 enseignes, dans le haut de gamme, le luxe et l’économique. Parmi ces enseignes phare, on peut citer Sofitel, Pullman, Mercure  dans le haut de gamme ou le luxe ; Ibis  Novotel, Formule 1 dans l’économique. Accor gère aussi des résidences et des parcs hôteliers. Le groupe s’est organisé en deux pôles d’activité : Hotel Invest qui s’occupe des investissements dans la construction et la rénovation des hôtels appartenant au groupe, Hôtel services qui se charge des contrats de management ou de franchise. Le groupe table sur les nouvelles technologies de l’information pour présenter une offre de qualité. Par exemple,  le projet  Wellcome facilite la réservation aux clients. On peut réserver à partir de son smartphone ou de son I’ Pad. Accor dispose, en outre, de son propre réseau facebook. Afin de fidéliser les clients, Accor propose la carte club Accor Hôtel. Celui qui y adhère bénéficie, en ayant accumulé des points, des réductions. Ce programme de fidélisation existe depuis six ans. Y adhèrent 20 millions de clients à travers le monde. La qualité étant au cœur de ses préoccupations, Accor a obtenu la certification  Iso 9001 et  Iso 14001  (normes de qualité environnementales) pour ses hôtels en Algérie.

 

http://www.liberte-algerie.com/entreprise-et-marches/accor-premier-investisseur-etranger-en-algerie-242751

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article