Création d’entreprises innovantes _ Bouchouareb annonce un fonds d’aide

Publié le par id.algérie

Ce fonds s’inscrit dans le cadre de l’avant-projet relatif à la loi d’orientation sur le développement des PME dont l’examen sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion du gouvernement.

Bonne nouvelle pour les jeunes créateurs d’entreprises. Un fonds d’amorçage sera créé au profit des startups pour les aider à démarrer leurs activités. C’est ce qu’a annoncé, hier, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb lors de sa visite dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj en compagnie du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.
Bouchouareb a expliqué que ce fonds s’inscrit dans le cadre de l’avant-projet relatif à la loi d’orientation sur le développement des PME dont l’examen sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion du gouvernement. « Il s’agit de faciliter aux créateurs d’entreprises l’accès au financement bancaire et à l’amorce de leurs projets », a-t-il précisé. Dans ce sillage, il est prévu l’installation d’un autre fonds qui se chargera de la garantie de la survie réelle de ces entreprises. Bouchouareb a également mis l’accent sur le rôle des associations dans le développement des startups. Il est important de son point de vue de créer des synergies entre le monde industriel et la recherche.
De ce fait, il a estimé que les entreprises doivent se lancer dans le numérique devenu aujourd’hui une véritable industrie. « Le numérique, a-t-il noté, a été identifié comme étant une filière stratégique qui joue un rôle transversal de levier de la croissance économique ». C’est dans ce cadre que s’inscrit la visite, hier, des trois membres du gouvernement à Bordj Bou-Arréridj connue pour son activité industrielle, notamment dans la filière électronique. Pour développer ce créneau, un centre de recherche et d’innovation a été inauguré à cette occasion. La structure permettra, selon la ministre de la Poste et des TIC, Houda-Imane Feraoun, de créer des passerelles entre les entreprises et le secteur de la recherche. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tahar Hadjar, a indiqué pour sa part que ce centre permettra à l’Université de contribuer à la relance de l’économie en impliquant les chercheurs.
Lors d’un point de presse animé à l’issue de cette visite, Bouchouareb a annoncé que des mesures seront prises dans le cadre de la nouvelle loi en guise de soutien à la sous-traitance. De son côte, Tahar Hadjar a annoncé la création de regroupement d’entreprises du même secteur ou clusters dans différentes régions selon leurs spécificités.
Il a cité l’est du pays où des clusters dans les domaines mécanique et électronique ainsi que la wilaya de Biskra connue pour la production de la datte. Pour sa part, Mme Feraoun a souligné l’impératif de l’introduction de la numérisation dans le domaine industriel. Selon elle, les secteurs publics doivent s’inscrire dans cette démarche que les trois ministères œuvrent à instaurer avec l’implication des acteurs intervenant dans le secteur économique.
 

W. O. H.

De notre envoyée spéciale à Bordj Bou-Arréridj : Wassila Ould Hamouda

Publié le 6 février 2016

http://www2.horizons-dz.com/?Bouchouareb-annonce-un-fonds-d