La future usine de montage de véhicules utilitaires prête dans 15 mois : EminAuto signe un accord de partenariat avec le constructeur JAC

Publié le par ouada yazid

Ph. Y. Cheurfi
 

Le protocole d’accord du projet de réalisation d’une usine de montage de véhicules utilitaires et camions en KD, qui élira domicile dans la wilaya de Ain-Temouchent a été paraphé, jeudi dernier, à Alger, par  le concessionnaire automobile algéro-turque "EminAuto" et le constructeur chinois Jianghuaa Automobiles Corporation (JAC). L’accord a été signé en présence de l’ambassadeur de la République populaire de Chine et de Amar Agadir, représentant du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb. La nouvelle manufacture sera implantée dans la nouvelle zone industrielle de Tamazoura. Une  superficie de 32 hectares lui a été réservée. Elle produira en premier lieu deux modèles (JAC 1040S et camionnette Bosseur) avant de produire, par la suite, deux autres camions le 12 t et 7,5 t, a expliqué le directeur général de EminAuto, Nihat Sahsuvaroglu, lors de la cérémonie de signature. Le coût global de l’investissement du complexe industriel, qui comprend une académie de formation, est estimé à hauteur de 13,7 milliards DA (128 millions de dollars) dont 8,243 milliards DA pour la réalisation de l’usine et 5,5 milliards DA consacrés pour l’équipement de la chaîne de montage qui générera 270 postes d’emploi permanents durant la première année de production pour ensuite passer à 450 postes à la cinquième année de production. Un montage financier composé de 30% d’apport personnel, ce qui représente 4,122 milliards DA et 70% en emprunt bancaire. Lors du lancement de la production, l’unité de montage aura une capacité de fabrication de 10.000 véhicules utilitaires par an, un volume qui sera porté, 50.000 véhicules/an à la 5e année et entre 70.000 à 100.000 véhicules/an à la 10e année. Le taux d’intégration prévu à la première année est de 8%, un pourcentage qui prendra une courbe ascendante à la 5e année pour atteindre les 30%. Le patron de la concession automobile multimarques souhaitera, cependant, que le « gouvernement algérien à travers son ministère de l’Industrie puisse soutenir notre projet (KD) et l’approuver pour nous permettre d’entamer sa réalisation dans les meilleurs délais ».


La future usine JAC Algérie, la 20e dans le monde pour le constructeur asiatique, prévoit de satisfaire la demande locale mais aussi exporter vers d’autres pays. « Notre produit sera également dédié au marché local, les deux premières années nous allons fabriquer uniquement pour le marché local, à partir de la 3e année nous débuterons l’exportation vers 11 pays africains », a précisé le DG de EminAuto. Le patron turc indiquera que son usine débutera par l’exportation de 6.000 unités/an avant de passer au 30.000 unités à la 5e année pour les deux modèles que produira la chaîne de montage dont la réalisation est prévue en 15 mois. Le représentant d’Emin Auto a expliqué que cet investissement portera sur le montage de camions JAC provenant de Chine, qui seront cédés à 1,5 million DA l’unité, contre 2,5 millions DA, actuellement. JAC est devenu le premier exportateur de camions chinois en Algérie, avec une part de marché de 40%. Pour encadrer l’activité industrielle dans le secteur de l’automobile, un cahier des charges en préparation est « quasi fini », dira le DG du ministère de l’Industrie qui soulignera que l’activité drainera « toute une filière de sous-traitants ».
Un cahier des charges qui « mettra en place des objectifs qui seront bénéfiques pour l’investisseur et l’Etat algérien également ». A la question qu’elles seront les marques susceptibles de monter des usines en Algérie, le représentant du ministère citera les exemples de « Nissan, Peugeot, Fiat, Iveco, Hyundai et Volkswagen ».
Mohamed Mendaci

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/88929

Commenter cet article