Le 5e forum économique algéro-espagnol : Intense relation commerciale bilatérale

Publié le par ouada yazid

D.R

 «Les entreprises espagnoles souhaitent contribuer au développement, à la diversification et à la ré-industrialisation de l’économie algérienne», a déclaré l’ambassadeur de l’Espagne en Algérie, M. Alejandro Polanco Matas, lors de son allocution prononcée à l’occasion de la tenue du 5e Forum économique algéro-espagnol dédié, cette année, au secteur de la construction et de la réhabilitation, organisé par de Casa Mediterráneo à l’hôtel Royal Oran.

Les représentants de près de cent entreprises espagnoles ont participé à la 5e édition de ce forum qui s’est ouvert, jeudi dernier, en présence du wali d’Oran, de l’ambassadeur d’Espagne et des représentants des différents organismes économiques algériens dont la CACI et le FCE. Le premier responsable de l’exécutif à Oran, Abdelghani Zaâlane, a indiqué que les entreprises espagnoles sont appelées à être plus présentes dans les divers chantiers à Oran, estimant que le forum est une occasion propice pour débattre des opportunités d’activités économiques entre les deux pays et «une occasion pour encourager les entrepreneurs à promouvoir le secteur de la construction, du logement et celui de la réhabilitation du vieux bâti». Abdelghani Zaalane a rappelé, à ce titre, que 80.000 unités de logements (toutes formules confondues) sont en cours de réalisation à Oran et un grand chantier de réhabilitation de 600 immeubles à grande valeur architecturale a été lancé, il y a quelques années. «Ces créneaux sont susceptibles de nous permettre d’acquérir plus d’expérience de la part des entreprises espagnoles, surtout ceux de la réhabilitation du vieux bâti et de la formation, et ce dans le cadre d’un transfert de savoir-faire», a soutenu le wali d’Oran. Dans cette même optique et s’agissant de la place qu’occupe la wilaya d’Oran dans les relations entre les deux pays, l’ambassadeur  d’Espagne en Algérie, M Alejandro Polanco Matas, a estimé qu’«Oran est une composante indispensable de l’intense relation commerciale bilatérale. Sans elle, on ne comprendrait pas qu'en 2014, l'Espagne était, pour la deuxième année consécutive, le premier partenaire commercial de l’Algérie, avec un volume commercial proche des 15 milliards de dollars». Abordant le thème de ce forum, à savoir «La construction et la réhabilitation», le premier diplomate espagnol en Algérie a indiqué que la réforme dans ce secteur a permis l’apparition de nouveaux créneaux d’activité, très importants, et un marché pour un grand nombre d’entreprises, qu’elles soient de construction ou de matériaux, «tant les fabricants de fenêtre comme les producteurs et les fournisseurs de différents matériaux de construction réorientent actuellement leurs stratégies d’affaires vers un marché de réforme et de réhabilitation qui continue de jouir d’un grand potentiel de croissance dans notre pays», a-t-il soutenu. M. Alejandro Polanco a saisi l’occasion de ce forum pour rappeler que «l’Espagne a été le premier client de l’Algérie et pour ce mois d’octobre, elle continue de l’être, ainsi que son quatrième fournisseur».
 Amel Saher

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/87607

 

 

Commenter cet article