Vers l'accès des agriculteurs et des éleveurs à la sécurité sociale et à la retraite en vue de leur sédentarisation

Publié le par ouada yazid

 

ALGER- Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi, a affirmé dimanche à Alger, la détermination de son secteur à réunir toutes les conditions et avantages favorables à la sédentarisation des agriculteurs, tels l'accès à la protection sociale et à la retraite.

"Nous oeuvrons à faire profiter les travailleurs du secteur agricole de toutes les conditions et avantages, à savoir la protection sociale, la retraite et les cotisations par tranche, en veillant à améliorer leur situation économique, en coordination avec les autres secteurs pour les inciter à opter pour le secteur agricole et partant drainer davantage de main d'oeuvre", a déclaré M. Ferroukhi,

en marge de la célébration de la journée mondiale sur l'alimentation, organisée sous le slogan "Agriculture et Protection sociale".

"Le secteur fait face à un défi majeur pour sa pérennisation et la vulgarisation des activités agricoles et de la pêche dans un souci d'impliquer les différentes catégories à même de participer aux efforts de développement et de garantie de la sécurité alimentaire du pays", a précisé le ministre.

Dans le cadre de ses efforts visant à dépasser le seuil de 11% du taux de croissance du secteur, le ministère oeuvre actuellement à faire bénéficier chaque acteur dans le secteur de l'agriculture, des prestations de la sécurité sociale, au titre du nouveau Système complémentaire de croissance, scindé en plusieurs programmes.

Au titre de ces programmes qui seront réalisés durant les prochains mois et élaborés en coordination avec les organisations professionnelles, syndicales et les représentants d'autres secteurs, les agriculteurs et les éleveurs seront intégrés dans le système de retraite et de protection sociale, et il sera procédé à la création d'une filiale de la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) au profit des jeunes agriculteurs et éleveurs.

Il sera procédé, en outre, à l'intégration de la pêche professionnelle dans la nomenclature des activités du secteur et à optimiser les chances de réalisation des programmes professionnels et du micro-crédit.

"Plusieurs pays en voie de développement ont recouru aux mesures de la protection sociale pour accorder le soutien financier aux catégories les plus vulnérables", a souligné le président de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva,

dans une lettre adressée aux participants à la célébration de cette journée, lue en son nom par le représentant de l'Organisation à Alger, Nabil Assaf.

Ces mesures ont permis à ces pays d'atteindre l'objectif du millénaire pour le développement (OMD) relatif à la lutte contre la faim en 2015, et ce dans près de 72 pays sur un total de 129 Etats concernés par cet objectif.

L'Algérie figure parmi les pays ayant atteint l'objectif de la FAO relatif à la lutte contre la pauvreté en 2015, un objectif réalisé en 2013.

Les efforts déployés dans le cadre des systèmes de protection sociale ont permis de réduire le taux de la faim à travers le monde de 43% en 1999 à 17% en 2015.

La ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la Condition de la femme, Mme Mounia Meslem a indiqué que son secteur s'attelait à mettre en oeuvre la politique nationale de prise en charge des catégories vulnérables et de lutte contre la pauvreté, à travers les aides destinées aux familles sans revenus et les aides sociales inscrites dans le cadre du programme de la famille productrice, des programmes de la pêche et du programme de la femme rurale.

Ces programmes sont renforcés par les prestations du Fonds de solidarité nationale qui finance toutes les opérations conjoncturelles qui améliorent la situation financière des familles, outre le Fonds de pension alimentaire, qui sera prochainement opérationnel et qui veillera entre autres à garantir la sécurité alimentaire des familles.

Ces efforts s'ajoutent à l'action de l'Agence de développement social (ADS) et à l'agence nationale de gestion des micro-crédits (ANGEM) dont les programmes sont destinés aux citoyens des régions rurales et éloignées ainsi qu'aux catégories démunies, en coordination avec le secteur de l'agriculture et de la pêche, en vue de les encourager à travailler dans ce secteur.

 

 http://www.aps.dz/economie/30162-vers-l-acc%C3%A8s-des-agriculteurs-et-des-%C3%A9leveurs-%C3%A0-la-s%C3%A9curit%C3%A9-sociale-et-%C3%A0-la-retraite-en-vue-de-leur-s%C3%A9dentarisation

Publié dans Agriculture et Pêche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article