Un forum sur l'investissement en Algérie en février 2016 à Londres (Conseil d'affaires)

Publié le par ouada yazid

Un forum sur l'investissement en Algérie en février 2016 à Londres (Conseil d'affaires)

 

ALGER- Un forum sur le commerce et l'investissement en Algérie se tiendra en février 2016 à Londres afin de faire connaitre davantage les opportunités du marché algérien aux hommes d'affaires britanniques, a annoncé mardi à Alger, la présidente du Conseil d'affaires algéro-britannique (ABBC - Algeria British Business Council), Lady Olga Maitland.

Le forum auquel prendront part des hommes d'affaires britanniques et algériens, à l'instar de celui tenu en décembre 2014 dans la capitale du Royaume-Uni, sera une occasion "pour booster davantage la présence des investisseurs, encore timide, en Algérie", a précisé Lady Maitland dans un entretien à l'APS.

Le Royaume-Uni est présent en force dans le secteur de l'énergie, British Petroleum (BP) étant le premier investisseur dans le secteur de l'énergie en Algérie. Les Britanniques sont aussi présents dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Le forum de 2014, qui a réuni 500 hommes d'affaires britanniques, a été sanctionné par la signature de deux accords dans le domaine de la santé.

Par ailleurs, la présidente du ABBC qui se trouve à Alger pour la célébration du dixième anniversaire de la création du Conseil, s'est dit satisfaite du rôle joué par le Conseil en tant qu'intermédiaire entre Alger et Londres pour les hommes d'affaires.

Elle a expliqué que le Conseil a réussi, en l'espace de dix ans, à faire connaitre "un peu" le marché algérien aux hommes d'affaires britanniques et d'attirer leur attention sur ce marché.

"ABBC a réussi à faire connaître les grandes opportunités que représente l'Algérie même si, au final, nous n'avons pas beaucoup avancé au regard de nos espérances, mais c'est déjà un bon début", a estimé Lady Maitland.

"Depuis la création du Conseil en février 2005, on a accompagné des entreprises britanniques ici en Algérie, et beaucoup ont affiché depuis le début leur intérêt, mais peu nombreuses sont celles qui ont réussi à s'installer, et nous n'avons donc pas beaucoup avancé", a-t-elle regretté.

La raison étant les "problèmes bureaucratiques", a déploré Lady Maitland, qui a affirmé que la règle 49/51 régissant l'investissement étranger "n'est pas une entrave" à l'investissement en Algérie.

Lady Maitland a indiqué d'un accord dans le domaine de l'enseignement supérieur est en préparation, ajoutant que British télécoms a exprimé maintes fois son souhait d'investir en Algérie.

Un feu vert a été donné pour la construction d'un hôpital à Tlemcen par le groupe britannique International Health Group (IHG), a-t-elle dit.

Elle a encore rappelé qu'un accord sur la non double imposition a été signé entre Alger et Londres en février 2015. Il entrera en vigueur en janvier 2016, jugeant que c'était un pas pour intensifier les échanges commerciaux algéro-britanniques.

ABBC a été créé en février 2005 dans la perspective de booster les relations économiques, notamment commerciales, entre les deux pays.

APS

Commenter cet article