Le secteur minier en Afrique reste inexploitée malgré ses potentialités

Publié le par ouada yazid

Le secteur minier en Afrique reste inexploitée malgré ses potentialités

 

ALGER- Le secteur minier reste toujours inexploité en Afrique malgré ses importantes potentialités et la croissance de la demande mondiale de produits miniers, a souligné lundi à Alger l'expert Belkacem Touahri.

Le secteur minier dans le monde a connu un boom depuis les années 2000 en matière d'exploration et d'exploitation et la valeur de sa production a doublé pour passer de 225 milliards de dollars en 2005 à 460 milliards de dollars en 2008, a expliqué M. Touahri lors d'une conférence en marge de premier salon international de l'industrie minière qui se tient du 18 au 21 octobre.

En outre, les dépenses en matière d'exploration dans ce secteur ont presque triplé pour atteindre 13 milliards de dollars en 2009 contre 5 milliards de dollars en 2005.

En revanche, l'Afrique, qui possède 30% des réserves mondiales de la ressource minière, n'a pas suivi cette tendance mondiale et le potentiel en termes de ressource minière reste toujours inexploité.

Le continent africain possède pourtant 60 produits miniers à forte valeur ajoutée dont le platine (77% des réserves mondiales), l'or (17%), le cuivre (10%), le charbon (6%) et le fer (4%), selon les chiffres communiqué par cet expert.

Pour lui, l'investissement dans l'exploration, l'exploitation et la transformation de cette richesse est le point faible du continent.

D'ailleurs, poursuit cet universitaire, l'Afrique figure en bas de liste en termes d'investissements avec seulement 12% des investissements dans le monde.

En outre, l'expert note l'absence d'une industrie de transformation des produits miniers dans la majorité des pays africains qui sont contraints d'exporter leur production à l'état brut pour les importer par la suite comme produits finis.

Pour lui, le manque de financement, la corruption et la bureaucratie, l'instabilité politique et le manque de compétences sont autant de facteurs qui retardent le développement de cette industrie.

 

APS

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article