Le label Origine Algérie Garantie sera lancé le 4 novembre : « BASSMA DJAZAÏRIA » pour désigner le produit local

Publié le par ouada yazid

La cérémonie de lancement officiel du label Origine Algérie Garantie (OAG), désigné sous l’appellation « Bassma djazaïria », est prévue le 4 novembre prochain à Alger.

Cette initiative du Forum des chefs d’entreprises, portant sur la conception d’un label algérien, poursuit cinq objectifs majeurs, à savoir participer à la diversification économique, promouvoir et stimuler la production nationale, favoriser la création d’emplois, réduire la dépendance technologique et sensibiliser le consommateur et lui faire privilégier un acte d’achat bénéfique. Aussi, l’initiative s’inscrit dans le sillage de la campagne «Mentoudj bladi», autrement dit «Consommons algérien», initiée par le ministère du Commerce. Une démarche qui vise, en définitive, à encourager la production nationale, favoriser la création d’emplois, à participer à la réduction de la facture d’importations, à œuvrer à la diversification de l’économie nationale, à défendre les intérêts de l’entreprise, ainsi qu’à assurer la sécurité du consommateur dans un marché inondé de produits d’origine douteuse.


Adaptabilité, clarté et qualité sont les critères qui régissent ce label, soulignent les responsables du FCE dont la démarche a été précédée, faut-il le souligner, par une étude préalable à la production du label, lancée au début de mois de septembre de l’année dernière, et dont les résultats seront remis lors de cette cérémonie.

En fait, l’idée de développer ce label est la résultante d’un constat conséquent à cette étude financée par Mobilis, et qui recommande que les opérateurs qui contribuent à la création de valeur ajoutée et d’emplois en Algérie doivent bénéficier d’un avantage comparatif sous forme d’un outil d’identification des produits algériens. L’initiative du FCE tend, par conséquent, à faire valoir la qualité du produit algérien et à inciter le citoyen à opter pour le produit local, car «consommer algérien participe à l’effort de la collectivité à travers l’impôt, ainsi qu’à la création de richesse», avait déclaré le vice-président du Forum, à l’occasion de l’annonce de lancement de l’étude préalable au label. En toute évidence, cette stratégie à intérêt national a besoin de temps pour sa maturation, notent ses initiateurs, qui tiennent à souligner que cette démarche ne s’oppose pas à la liberté du commerce.
D. Akila

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/85566

Publié dans Made In Bladi

Commenter cet article