Il est temps de récupérer le foncier industriel non-exploité

Publié le par ouada yazid

Il est temps de récupérer le foncier industriel non-exploité

BOUIRA- Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui, a indiqué, jeudi à Bouira, qu’il était temps de récupérer tout le foncier octroyé par l’Etat dans le cadre de la concession, dont les projets prévus ne sont toujours pas lancés, en vue de l’attribuer aux "vrais investisseurs".

"Au niveau national, 50 % du foncier octroyé aux investisseurs n’est pas encore exploité", a fait savoir le ministre qui visitait la zone d’activité d’Aomar (Nord de Bouira), où il a appelé les responsables concernés à entamer des démarches avec la Justice en vue de récupérer des assiettes foncières octroyées auparavant aux "faux investisseurs".

"Il faut gagner cette bataille du foncier", a souligné le ministre, qui s’est rendu dans une usine de fabrication de résines (produits chimiques) destinés notamment à la fabrication de plastique et de la peinture à eau.

Six projets sont opérationnels au niveau de la zone d’activité Touares de la commune de Aomar, où cinq unités de fabrication de produits rouges sont en cours de réalisation, alors que le montant global des investissements engagés au niveau de cette zone est de l’ordre de 829 milliards Da, d’après les détails donnés sur place par le directeur de l’industrie et de la promotion des investissements, Nadjib Achouri.

Selon lui, la wilaya de Bouira compte au total 13 zones d’activités d’une superficie globale de 119 hectares, où il est prévu la réalisation de 275 projets devant créer des centaines de postes de travail pour les jeunes de la wilaya.

A Bechloul (est de Bouira), où il a inauguré un nouveau siège de la commune et baptisé le boulevard principal de la ville à la date du 1er novembre 1954, le ministre a suivi un exposé sur les projets lancés ou prévus au niveau de cette commune, qui compte une unité de fabrication et de transformation de produits plastiques, en partenariat avec des opérateurs chinois.

APS

Publié dans Industrie et PME

Commenter cet article