6e édition du salon ERA 2015 : Les énergies renouvelables, catalyseur de la diversification économique

Publié le par ouada yazid

D.R

Les énergies renouvelables sont devenues, ces dernières années, rapidement un créneau porteur en termes d’investissement, de création d’emploi et de valeur ajoutée. Conscient de l’importance de cette source énergétique, le gouvernement algérien s’est montré déterminé à développer  ce domaine porteur pour l’économie nationale, et cela afin, notamment, d’apporter des solutions durables aux problématiques de préservation des ressources énergétiques d’origine fossile et aux défis environnementaux.

En effet, l’organisation du 6e Salon  des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable, ERA 2015, du 26 au 28 octobre au Centre des conventions d’Oran, confirme l’importance accordée à ce secteur. Placé sous le haut patronage de Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République,  et organisé par Myriade Communication, ce salon s’inscrit dans la diversité énergétique à venir. Elle imprègne les multiples programmes lancés par l’Algérie. Ce salon sera certainement une opportunité aux entreprises nationales  de nouer des contacts de partenariat avec les entreprises étrangères, surtout que celui-ci représente une plateforme d’échanges et un rendez-vous incontournable pour prendre connaissance, notamment, des nouvelles technologies. Les opérateurs, installés en Algérie ou à l’étranger, ont souligné les organisateurs, voient dans le salon ERA le lieu privilégié pour se faire connaître, à travers les informations sur leurs activités et leurs produits. Cet événement  a également l’ambition de démontrer que l’industrie des énergies renouvelables est un catalyseur de la diversification économique. Dans le même esprit, le Salon ERA accorde aux technologies vertes, à la dépollution industrielle et à la construction de villes nouvelles qui respectent les exigences environnementales, une place de choix dans ses espaces. Il est à noter que les énergies renouvelables se placent au cœur des politiques énergétique et économique menées par les pouvoirs publics, et cela depuis la mise en place du programme de développement des énergies renouvelables 2011-2030. La réalisation du programme permettra d’atteindre, à l’horizon 2030, une part de renouvelables de près de 27% dans le bilan national de production d’électricité. Le volume de gaz naturel épargné par les 22.000 MW en renouvelables atteindra environ 300 milliards de m3, soit un volume équivalant à 8 fois la consommation nationale de l’année 2014.
  Makhlouf Aït Ziane

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/82764

Commenter cet article