Une étude "globale" pour définir les besoins des établissements hôteliers en matière de formation

Publié le par ouada yazid

Une étude "globale" pour définir les besoins des établissements hôteliers en matière de formation
 

ALGER- Une étude "globale et minutieuse" est en cours d'élaboration pour définir les besoins des établissements hôteliers en matière de formation en vue d'améliorer la qualité des prestations, a annoncé vendredi la directrice de la Formation au ministère de l'Aménagement du territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Mme Ouahiba Moumen.

La définition des besoins réels des établissements hôteliers en matière de prestations et la formation d'une main d'oeuvre qualifiée dans divers métiers et spécialités figurent parmi les objectifs de cette étude en cours de réalisation par le secteur pour être à la hauteur des attentes des clients, a précisé la même responsable dans une déclaration à l'APS.

Cette étude, a-t-elle ajouté, est menée selon les standards internationaux dans le domaine de l'hôtellerie en consacrant 5% à la formation des encadreurs, 10% aux réceptionnistes, 45% à la restauration 15% aux différentes activités et 25% à la formation en matière d'hébergement.

Elle vise également, selon Mme Moumen, à "palier les lacunes en matière de formation à travers la réalisation de nouveaux instituts de formation dans les différentes régions du pays".

Outre les instituts et centres de formation existants, la même responsable a rappelé les nouveaux projets en cours de réalisation dans les wilayas d'Oran, Constantine, Adrar et Aïn Timouchent dans le cadre de la formation notamment en matière de gestion hôtelière et restauration.

L'Ecole nationale supérieure du Tourisme de l'Aurassi qui dispose actuellement de 200 places pédagogiques sera bientôt transférée vers Tipasa où elle sera dotée de 400 places supplémentaires en plus de l'Ecole supérieure de l'hôtellerie et de restauration de Aïn Benian (Alger-ouest) d'une capacité de 800 places pédagogiques.

Mme Moumen a souligné la nécessité de moderniser le dispositif de formation en actualisant les programmes et en dotant les instituts de formation de moyens pédagogiques modernes au profit des étudiants.

De nouvelles spécialités seront bientôt ouvertes dans les centres et instituts de formation, a-t-elle fait savoir.

Elle a, dans ce cadre, insisté sur l'importance "d'actualiser les programmes pour assurer la qualité des prestations touristiques et une formation suivant les besoins des établissements touristiques".

Mme Moumen a rappelé le contenu de la carte de formation approuvée en 2011 qui permet "d'évaluer les offres de formation et de définir les besoins et les moyens disponibles".

84 établissements relevant du secteur de la formation professionnelle, 7 instituts spécialisés dans le tourisme, quatre instituts et écoles de formation relevant du secteur de tourisme sont actuellement disponibles, a-t-elle indiqué.

Mme Moumen estime que la demande croissante en matière de tourisme "requiert une main d'oeuvre qualifiée pour permettre à ce secteur de contribuer au développement économique durable hors hydrocarbures".

 

http://www.aps.dz/economie/26936-une-%C3%A9tude-globale-pour-d%C3%A9finir-les-besoins-des-%C3%A9tablissements-h%C3%B4teliers-en-mati%C3%A8re-de-formation

Publié dans Tourisme & Artisanat

Commenter cet article