Plusieurs propositions pour booster les exportations hors-hydrocarbures (FCE)

Publié le par ouada yazid

Plusieurs propositions pour booster les exportations hors-hydrocarbures (FCE)
 

ALGER- Le Forum des chefs d'entreprises (FCE) préconise plusieurs mesures pour développer les exportations hors-hydrocarbures, permettant d'engager l'économie nationale dans la diversification de ses recettes financières extérieures et dans une dynamique d'insertion dans le marché mondial.

Dans un plaidoyer baptisé "Plan d'émergence économique de l'Algérie", remis la semaine dernière au Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en guise de propositions en faveur de l'économie nationale, le FCE estime que devant la modestie des résultats enregistrés en matière d'exportations hors-hydrocarbures, il y a une "urgence absolue" à prendre les mesures nécessaires pour infléchir les tendances lourdes observées jusqu'ici dans ce domaine.

Le FCE a fait remarquer, dans ce sens, que malgré certains légers progrès, l’acte d’exporter reste soumis à des contraintes et des obstacles réels qu’il faudra lever le plus rapidement possible pour atteindre les objectifs que les parties signataires du pacte social et économique (PNES) se sont fixés à l’horizon 2020/2022, soit 10 milliards USD d’exportations hors-hydrocarbures.

L'organisation patronale a également jugé que le développement des exportations hors hydrocarbures par la diversification de l’économie et la relance de l’outil industriel national est considéré aujourd’hui comme une "nécessité majeure" aussi bien par les pouvoirs publics que par les différents agents économiques qu’ils soient publics ou privés.

Soulignant que c'est à l'entreprise que revient la charge de conquérir des parts de marchés extérieurs, le FCE considère que l'économie algérienne doit devenir exportatrice de produits manufacturés et de services.

Pour y parvenir, il suggère un certain nombre de mesures qui relèvent de l'Etat, touchant aux procédures et règlements, aux aides et aux subventions, à la logistique et aux pratiques bancaires fiscales, pour engager une véritable dynamique d'exportation.

Parmi les principales mesures formulées, figure l'installation d'un Conseil national consultatif pour la promotion des exportations sous la présidence du Premier ministre, ayant pour objectif le pilotage de la stratégie nationale d'exportation.

En appelant également à associer les entreprises privées aux commissions mixtes intergouvernementales, le FCE a appelé, par ailleurs, à la mise en place de missions économiques et commerciales au sein des ambassades algériennes implantées dans les pays qui représentent des marchés potentiels pour les produits algériens.

Le FCE a également réclamé l'autorisation de la création de structures commerciales à l'étranger en faveur des exportateurs algériens souhaitant consolider leur réseau sur les marchés d'exportation.

Dans le domaine bancaire, l'organisation patronale a suggéré, en plus de l'implantation des banques algériennes à l'étranger, notamment en Afrique, pour l'accompagnement bancaire des exportateurs, la création d'une banque rattachée directement à la Banque d'Algérie et spécialisée uniquement dans la procédure des exportations.

Au niveau national, le FCE plaide pour la dépénalisation du défaut de rapatriement et le sanctionner par des amendes, tout en allongeant le délai de rapatriement à 240 jours au moins.

Le FCE réclame aussi l'allégement et la facilitation des procédures douanières et la réduction des délais, proposant un délai qui ne devrait pas dépasser 2 jours pour le dédouanement à l'exportation.

L'organisation patronale propose aussi la création de zones franches dédiées spécialement au développement de produits destinés en priorité à l'exportation et la levée de l'interdiction d'exportation de certains produits.

Pour ce qui est de la formation de la ressource humaine, le FCE propose la création d'un Institut de commerce extérieur et la mise en place de centres de formation dédiés aux métiers de l'export et les activités annexes.

Le plaidoyer du FCE a été élaboré après une série de rencontres initiées au début de l'année en cours avec les institutions publiques (ministères et organismes économiques).

http://www.aps.dz/economie/26734-plusieurs-propositions-pour-booster-les-exportations-hors-hydrocarbures-fce

Publié dans optim export

Commenter cet article