Banque mondiale : Changement des conditions de financement des pays

Publié le par ouada yazid

 

D.R

La Banque mondiale (BM) a dévoilé, mardi dernier, de nouvelles règles sociales et environnementales auxquelles ses 188 Etats-membres devront se soumettre pour recevoir des prêts de l’institution.


Aux termes de cet arsenal qui s’appuie sur dix nouveaux grands principes, les Etats demandant le soutien de la BM devront notamment s’assurer que les populations locales auront donné leur «consentement» à un projet qui affecterait leurs conditions de vie.  Pour la première fois, la Banque mondiale exigera également des pays emprunteurs qu’ils garantissent les droits des travailleurs, notamment celui de s’associer librement et de mener des négociations collectives.


La Banque a également amendé une précédente proposition sur les normes environnementales qui a suscité la colère de la société civile en juillet 2014. L’institution envisageait alors des «indemnisations» quand des projets causaient des dommages environnementaux. Aux termes des règles présentées mardi, ces réparations devront désormais être considérées comme des solutions de «dernier recours» et pourront tout simplement être interdites «dans certains cas»

Publié dans Banque Mondiale

Commenter cet article