Zones d’activités à Boumerdès : D’importantes assiettes foncières en quête d’exploitation de la part des investisseurs

Publié le par ouada yazid

D.R

La wilaya de Boumerdès dispose de 22 zones d’activités d’une superficie globale de plus de 1,6 million m2, dont l’assiette foncière, insuffisamment exploitée, accuse un manque en matière de projets d’investissements, que les autorités locales entendent réhabiliter et revaloriser, a-t-on indiqué à la wilaya.

Cette assiette foncière considérable, dont les superficies sont réparties sur 18 communes et dont l’exploitation progressive est effective depuis le début des années 1990, n’a reçu, à ce jour, que 422 projets d’investissements multiples, a-t-on affirmé.

Avec une surface de 300.000 m2, la zone d’activité de Khemis El- Khechna (la plus grande commune de la wilaya en termes de population et de superficie), abrite seulement 58 projets. Elle est suivie de la zone de Bordj Menaïel qui abrite actuellement 153 unités industrielles sur une surface globale estimée à 240.000 m2, puis celle de Dellys qui accueille seulement 42 projets, en dépit d’une importante surface estimée à près de 200.000 m2.

Deux zones d’activités, implantées respectivement à Taouarga (53.000 m2) et Souk El-Had (55.000 m2) demeurent, à ce jour, quasi inoccupées, pour des raisons principalement liées à leur éloignement des routes principales et du siège de wilaya, a déploré la même source.  

Fonds affectés pour revaloriser et réhabiliter des zones industrielles et d’activités

Selon nombre d’investisseurs locaux rencontrés par l’APS, l’absence d’aménagement et d’infrastructures de base incitateurs à l’investissement, dont les routes et les moyens de communications, sont parmi les contraintes majeures à l’installation d’investisseurs potentiels dans ces zones.
D’autres encore ont pointé du doigt le «détournement» de ces zones de leur vocation initiale et dont de grandes surfaces ont été exploitées pour l’érection de logements ou de biens immobiliers à but lucratif, à l’instar des salles de fêtes. Partant de ce constat peu reluisant, une enveloppe globale de plus de 1,4 milliard de dinars a été affectée, au titre du plan quinquennal 2010-2014 et du programme complémentaire 2014, à l’aménagement et à la réhabilitation de plus de 10 zones d’activités de la wilaya de Boumerdès, a-t-on soutenu à la direction de la petite et moyenne industrie (PMI). Un montant de plus d’1 milliard de DA de cette enveloppe a été destiné à l’aménagement de 6 zones d’activités au niveau des communes de Naciria (réceptionnée dernièrement), Ouled Moussa et Khemis El-Khechna (en cours de travaux), a indiqué à l’APS, la responsable par intérim de cette direction, Amrous Linda. Elle a également signalé le lancement de travaux d’aménagement au profit de la zone de Baghlia, alors que des études sont en cours pour faire bénéficier les zones d’activités de Bordj Menaïel, Thénia et Si Mustapha d’opérations similaires.  Un autre montant de plus de 300 millions de DA a été affecté au réaménagement des zones d’activités de Kherrouba, Chaâbat El-Ameur, Issers et Boudouaou, parallèlement à la proposition à l’inscription, au titre du programme 2015, de trois autres zones d’activités à Tidjelabine, Dellys et Beni Amrane.

De nouvelles zones d’activités pour booster les opportunités d’investissements
Dans la perspective de booster les opportunités d’investissements à Boumerdès, les autorités concernées ont lancé, ces dernières années, une opération pour la création de 3 nouvelles zones d’activités à Zemmouri-El-Bahri, Zaâtra et Larbaâtache, parallèlement à la programmation d’une opération d’extension d’anciennes zones, a indiqué le wali Kamel Abbas. Il a ainsi fait part de «procédures administratives en cours» en vue de la création d’une zone d’activités de 1.122 ha à Zaâtra, une région à cheval entre Zemmouri et Si Mustapha, alors qu’une importante zone industrielle de 137 ha est en cours d’aménagement dans la région de Larbaâtache, au titre du Programme national portant création de 39 zones d’activités industrielles. Une zone d’activités extraportuaire, dédiée aux métiers de la pêche et de l’aquaculture, et dont l’aménagement a été lancé à Zemmouri, viendra également renforcer l’investissement à Boumerdès, est-il ajouté.

Un total de 471 projets d’investissement prévus  à la réalisation
La wilaya de Boumerdès prévoit la concrétisation de 471 projets d’investissement, agréés ces 3 dernières années par le CALPIREF (Comité d’assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier).  Depuis 2011 à ce jour, quelque 2.280 dossiers d’investissement ont été réceptionnés par le Calpiref de Boumerdès qui en a étudié 600 parmi lesquels 471 ont été agréés et une centaine rejetée, avait informé dernièrement le wali. Il avait souligné que les projets agréés, d’un coût de réalisation global estimé à plus de 60 milliards de DA, seront implantés sur un foncier de 200 ha.

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/78004

Commenter cet article