Salon national de la sous-traitance_Une nomenclature des produits algériens en préparation

Publié le par ouada yazid

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, a annoncé, hier, lors de l’ouverture du Salon national de la sous-traitance, que le Palais des expositions (Pins maritimes) abritera jusqu’au 16 du mois, que son département est en train de préparer une nomenclature de produits fabriqués en Algérie, laquelle sera transmise, une fois finalisée, à toutes les entreprises nationales. « Nous avons demandé aux groupes industriels ainsi qu’à la Chambre algérienne de commerce et d’industrie et aux chefs d’entreprise de recenser les produits fabriqués en Algérie pour les faire connaître et surtout pour savoir le potentiel existant. Ainsi, chaque producteur qui voudra intervenir sur la fabrication d’un produit saura ce qu’il pourra intégrer au niveau national », a-t-il dit. « Aujourd’hui, nous sommes en train de vivre un moment particulier, aussi bien au regard de la situation économique de notre pays que des impératifs qui nous poussent à aller loin pour mobiliser tout notre potentiel de production pour faire face à des demandes toujours croissantes et diminuer un tant soit peu les importations », a-t-il indiqué. L’activité de la sous-traitance devient aujourd’hui un impératif, a-t-il dit, ajoutant que celle-ci est inscrite au centre du programme d’importation, une stratégie de substitution que le gouvernement a tracée. Le gouvernement, a-t-il ajouté, œuvre à donner une impulsion à ce secteur pour réduire la facture des importations des produits intermédiaires industriels qui se situent autour de 25 milliards de dollars. « Notre objectif est de réduire cette facture au moins de 5 milliards de dollars à travers la sous-traitance et de diversifier l’économie nationale avec les moyens nationaux », a-t-il souligné. Avant de poursuivre que « l’inquiétude des entreprises liée à la sous-traitance va être intégrée dans les nouveaux appels d’offres. Cela va enclencher une mécanique qui va être porteuse de solutions. Cela nous amènera à une situation où la sous-traitance s’imposera en tant que telle et incitera les entreprises à devenir plus compétitives ». Bouchouareb a indiqué que les PME seront encouragées pour développer ce segment d’activité. Les entreprises nationales doivent créer un climat de confiance et aller vers des partenariats en impliquant le privé « pour pouvoir réorganiser la consommation ». Selon Bouchouareb, « la mobilisation autour de la sous-traitance est un impératif pour notre pays ». Il a même indiqué que le gouvernement inclut l’introduction de la sous-traitance dans les négociations des accords avec les opérateurs étrangers. « Nous avons insisté sur l’intégration des sous-traitants dans les accords », a-t-il souligné, tout en informant que « nous avons un important potentiel, mais il est méconnu ». Le ministre a fait savoir qu’une quinzaine de sous-traitants algériens se préparent pour intervenir et apporter leur prestation de service à Renault Algérie. A une question sur le code des investissements, le ministre a indiqué qu’il sera sur la table du gouvernement la semaine prochaine pour adoption et sera par la suite présenté au Parlement. « Il s’agit non seulement d’apporter des amendements au code des investissements, mais aussi d’améliorer l’environnement et d’apporter plus de facilitation dans le cahier des charges », a-t-il mentionné. Pour ce qui est du crédit à la consommation, Bouchouareb a indiqué que la commission que chapeaute le ministère des Finances rendra bientôt ses conclusions, sans donner plus de détails. Pour ce qui est du salon qui est à sa troisième édition, il est important, d’autant qu’il réunit les donneurs d’ordre et les prestataires de services, exclusivement algériens. Plusieurs activités industrielles sont représentées par 62 exposants. Cela va de la métallurgie, à l’hydraulique, en passant par la mécanique et la maintenance industrielle.

Wassila Ould Hamouda

http://www.horizons-dz.com/?Une-nomenclature-des-produits

Publié dans Industrie et PME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article