Perspectives : Le FMI prévoit pour l’Algérie une croissance de 2,6% en 2015 (Une croissance mondiale de 3,5% en 2015 et 3,8% en 2016)

Publié le par ouada yazid

 

Le FMI table sur une croissance économique de 2,6% pour l’Algérie en 2015 avant de remonter à 3,9% en 2016, contre 4,1% en 2014. Dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi à l’occasion de la tenue de sa réunion de printemps prévue du 17 au 19 avril à Washington, il est constaté que le FMI a révisé en baisse son pronostic sur la croissance du PIB de l’Algérie par rapport à celui d'octobre dernier.

Dans ses prévisions d’il y a six mois, l'institution de Bretton Woods prédisait pour le pays un taux de croissance de 4% pour l’année 2015, soit une différence de 1,4 point comparativement à ses nouvelles estimations. Par ailleurs, le FMI indique que la balance des comptes courants de l'Algérie sera encore négative pour s’établir à -15,7% du PIB en 2015 et à -13,2% en 2016 (contre -4,3% en 2014). Concernant l’emploi, le Fonds note que le taux de chômage devrait se situer à 11,8% en 2015 et à 11,9% en 2016 (contre 10,6% en 2014). Quant à l’inflation, le FMI estime qu’elle devrait passer à 4% en 2015 ainsi qu'en 2016 (contre un taux de 2,9% en 2014).
Dans son analyse sur les perspectives de croissance des pays exportateurs de pétrole de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), le FMI note que «face à la forte chute des prix de pétrole, la plupart des pays exportateurs de pétrole de cette région ont besoin de recalibrer leurs plans de consolidation budgétaire à moyen terme».
 Cette institution financière internationale avance que pour éviter des «coupes brutales» dans leurs dépenses budgétaires, ces pays pétroliers pourraient recourir davantage à leurs réserves et disponibilités financières actuelles. Le FMI préconise également, pour la région, la nécessité de la diversification économique et de «réformes structurelles pour améliorer les perspectives économiques d'une manière durable et inclusive».
La croissance dans les pays exportateurs de pétrole de la région MENA devrait être de 2,4% en 2015 et de 3,5% en 2016 (contre 2,4% en 2014). Sur le plan mondial, le FMI table sur une croissance de 3,5% en 2015 et de 3,8% en 2016.

Une croissance mondiale de 3,5% en 2015 et 3,8% en 2016
 La croissance de l’économie mondiale devrait atteindre 3,5% cette année et 3,8% en 2016, avec des perspectives un peu meilleures dans l’Union européenne et au Japon, mais un rythme plus modéré aux Etats-Unis, a indiqué le FMI dans son rapport sur les perspectives de l’économie mondiale (WEO).
L’économie américaine ne devrait ainsi croître que de 3,1% en 2015 et en 2016, soit moins que ce qui était envisagé dans les dernières prévisions du Fonds monétaire international en janvier (-0,5 point pour 2015 et -0,2 point pour 2016).
La Russie devrait connaître une forte contraction de son économie alors que l’Inde, en revanche, décolle.
Cela est compensé par des chiffres un peu meilleurs pour la zone euro : 1,5% en 2015 (+0,3 point par rapport aux projections de janvier) et 1,6% en 2016 (+0,2 point).
 Le Japon aussi voit ses perspectives revues à la hausse avec 1% en 2015 et 1,2% en 2016 (+0,4 point dans les deux cas).
La chute est toutefois marquée pour la Russie dont l’économie devrait se contracter de 3,8% en 2015 et de 1,1% en 2016, alors que la Chine, à 6,8% en 2015 et 6,3% en 2016 voit ses perspectives inchangées par rapport à janvier. Seule l’Inde décolle, avec une croissance de 7,5% tant en 2015 qu’en 2016.


«La croissance mondiale en 2015 sera conduite par un rebond des perspectives pour les économies avancées (...) en raison d’un recul des prix du pétrole», souligne le FMI dans son dernier rapport (WEO), publié juste avant ses assemblées de printemps, cette semaine à Washington.

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/76089

Publié dans FMI

Commenter cet article